Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L'armée va prêter main forte aux forces de l'ordre pour faire respecter le confinement




Publié par le 23 Mars 2020

C'était prévisible. Le 16 mars dernier, nous annoncions dans nos colonnes que l'armée pourrait être déployée afin de faire respecter le confinement renforcé. Cela vient d'être annoncé.



Sentinelle renforcée pour lutter contre l'épidémie de Coronavirus

Il aura fallu une semaine de confinement pour prendre une décision ferme. Le 16 mars dernier, nous annoncions que La Défense pourrait être mise à contribution afin d'aider les forces de l'ordre à faire respecter les consignes du confinement renforcé. Dimanche 22 mars, en duplex, la ministre des Armées a annoncé que des militaires seraient déployés aux côtés des policiers et des gendarmes, afin de faire respecter le confinement.

Ce déploiement de la force armée devrait concerner plusieurs secteurs où la seule présence des forces de l'ordre ne suffit pas à faire respecter le confinement imposé par les pouvoirs publics depuis une semaine. Le but de ce déploiement est très simple : inciter les gens à respecter les règles, à rester chez eux le plus possible, et à ne sortir que pour des motifs autorisés par l'attestation dérogatoire de sortie.

Des dizaines de cas de contamination dans l'armée

« Il est essentiel que les armées soient disponibles pour pouvoir soulager, relayer les policiers et les gendarmes dans toutes les mission que nous pouvons, nous aussi, assurer » a ainsi rappelé la ministre des Armées, Florence Parly, depuis son ministère. On ne connaît pas encore les unités qui seront déployées dans le cadre de cette mission, ni les zones concernées.

Néanmoins, étant des hommes comme les autres, les militaires sont tout autant concernés par l'épidémie de Covid-19. Actuellement, il existe des dizaines de cas de contamination au sein de La Défense, a notamment rappelé Florence Parly. La ministre des Armées a précisé à ce sujet que les soldats étaient contraints aux mêmes règles que les civils en matière de quarantaine.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 13:51 Dans la tête de l’officier 2.0