Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Ukraine : la France prend en charge les blessés de guerre




Publié par le 23 Juin 2022

Les 16 et 17 juin derniers, la France a conduit deux opérations d’évacuation sanitaire et de prise en charge médicale de blessés de guerre ukrainiens.



Six blessés de guerre ukrainiens évacués

Defense.gouv
Defense.gouv
La France continue d’apporter son soutien à l’Ukraine. Le ministère des Armées a révélé que, les 16 et 17 juin derniers, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en lien avec le ministère de la Santé et de la Prévention, ont procédé à deux nouvelles opérations d’évacuation et de prise en charge médicale. Cette fois-ci au profit de six blessés de guerre ukrainiens.

Ces six blessés ont été transférés, dès leur arrivée en France, vers des hôpitaux civils et militaires de la capitale et de la région parisienne. Le tout avec le concours de la Croix-Rouge française et de l’Agence régionale de santé Île-de-France. Ce n’est pas la première fois que de telles opérations sont conduites par la France pour apporter une aide médicale aux blessés de guerre ukrainiens.

D'autres opérations à venir

Le 20 mai dernier, une mission de ce type avait permis l’évacuation et la prise en charge médicale de sept blessés ukrainiens. Des personnes qui souffraient de traumatismes orthopédiques nécessitant des soins de chirurgie dans un premier temps, puis de réadaptation. Une aide qui traduit un soutien opérationnel de la France à l’Ukraine, outre l’envoi d’armes sur places.

Le ministère des Armées a indiqué que d’autres opérations de ce genre suivront. Ces opérations sensibles sont coordonnées pour le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères depuis son Centre de crise et de soutien, ainsi que depuis les ambassades françaises situées à Kiev, en Ukraine, mais également à Varsovie, en Pologne.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >