Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Quand le Pentagone détourne des fonds destinés au Covid-19




Publié par le 28 Septembre 2020

Polémique en vue outre-Atlantique. Une enquête a été ouverte après des soupçons de redirection de fonds destinés à la lutte contre le Covid-19, en faveur de matériels militaires.



Un milliard de dollars pour la gestion de la crise du Covid-19

Wikipedia
Wikipedia
Qu'a donc fait le Pentagone de l'argent reçu dans le cadre de la loi CARES (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security), un texte qui encadre la gestion de la lutte contre le Covid-19, outre-Atlantique ? Une enquête a été demandée par les démocrates américains suite à la publication d'une enquête du Washington Post. Le journal révèle que le Pentagone aurait détourné des fonds issus de cette loi, à des fins militaires. 

Concrètement, le Pentagone aurait reçu un milliard de dollars pour la gestion de la crise du Covid-19 aux États-Unis. Une partie de cet argent aurait été allouée dans ce but. Mais, précise le Washington Post, sur ce milliard de dollars, plusieurs millions auraient été utilisés dans le cadre de contrats purement militaires.

Renforcer l'industrie américaine

Le journal explique ainsi que 186 millions de dollars auraient été versés à Rolls-Royce et à ArcelorMittal dans le cadre de projets navals, 80 millions de dollars auraient été envoyés à l'industrie aéronautique, 15 millions de dollars auraient servi à acheter des gilets pare-balles et deux millions de dollars auraient servi pour acheter des uniformes.

Le Pentagone s'est défendu en expliquant qu'il voulait renforcer l'industrie américaine de La Défense en cette période de crise économique, sur fond de pandémie mondiale, où de nombreux secteurs sont en difficulté. Des arguments jugés "inadmissibles" par les démocrates du Congrès qui réclament une enquête, et d'éventuelles poursuites.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Octobre 2020 - 11:50 L’armée chinoise teste des drones kamikazes