Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour le CEMA, les otages libérés contre Sophie Pétronin sont des terroristes




Publié par le 15 Octobre 2020

La Grande Muette ne l’est pas tant que cela. Répondant à la polémique concernant la libération de Sophie Pétronin, le général Lecointre n’a pas mâché ses mots.



Le général Lecointre répond à Sophie Pétronin

Wikipedia
Wikipedia
Depuis le début de leur engagement au Sahel, les armées françaises ont perdu 45 soldats. Difficile, après de telles pertes de rester silencieux. Même lorsque l’on est à la tête d’une institution baptisée La Grande Muette. Répondant aux questions des sénateurs de la Commission de défense, le général François Lecointre, chef d’état-major des armées (CEMA), s’est exprimé sans langue de bois.
 
« L’adversaire qui est le nôtre au Sahel n’est pas un groupe armé comme un autre. On ne peut absolument pas imaginer que ce groupe terroriste puisse être comparé ou désigné comme un groupe armé. Il s’agit bien d’une organisation terroriste internationale », a notamment déclaré le CEMA. Des propos qui vont bien évidemment à l’encontre de l’ex-otage Sophie Pétronin, qui au moment de sa libération, avait refusé de qualifier ses ravisseurs de terroristes.

Un combat au Sahel inchangé pour les armées françaises

Des propos qui n’ont visiblement pas plu au chef d’état-major des armées. Devant les sénateurs, ce dernier a précisé par ailleurs que la France n’avait été mêlée en aucun cas aux négociations pour la libération de Sophie Pétronin, contre 206 prisonniers appartenant à des groupes terroristes, impliqués directement dans des attentats perpétrés au Sahel.

Le général Lecointre a rappelé également que les photos et vidéos de célébrations après la libération des terroristes, communiquées sur les réseaux sociaux, ont été très mal vécues par les familles des 45 soldats français morts au Sahel. L’occasion de rappeler enfin que le combat des armées françaises au Sahel « reste le même ». « Nous ne dévions pas de ligne ».




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Octobre 2020 - 11:50 L’armée chinoise teste des drones kamikazes