Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Guerre en Ukraine : le chef du Renseignement militaire français remercié




Publié par Paolo Garoscio le 31 Mars 2022

Le conflit en Ukraine commence à avoir des répercussions sur la chaîne de commandement militaire française. Faute d’avoir bien interprété les intentions russes concernant l’Ukraine, le général Eric Vidaud a été remercié après seulement sept mois à la tête de la direction du Renseignement militaire (DRM) français.



Sous-estimation de la menace russe

Pixabay/Dusan-Cvetanovic
Pixabay/Dusan-Cvetanovic
La décision a été dévoilée par le journal L’Opinion le 30 mars 2022, avant d’être confirmée auprès de sources proches du dossier et du ministère des Armées. En cause : une mauvaise estimation de la menace que représentait la Russie pour l’Ukraine. Car si les renseignements américains avaient dès fin 2021 estimé plus que probable une attaque russe sur le territoire ukrainien, en Europe cette menace n’a pas été prise au sérieux.

La direction du Renseignement militaire français a fait partie de ceux qui ont jugé que les opérations russes à la frontière ukrainienne, labellisées par la Russie comme de simple exercices, n’allaient pas donner lieu à une invasion. Finalement, ce fut le cas, bien que la Russie semble avoir fortement sous-estimé la résistance ukrainienne : le Kremlin espérait un conflit de quelques jours seulement, alors que celui-ci dure désormais depuis plus d’un mois et semble s’enliser.

Le général Vidaud remercié le 29 mars 2022

Selon les informations de L’Opinion, confirmées par la suite, le général Eric Vidaud a donc reçu mardi 29 mars 2022 la notification de la part du chef d’État-Major des armées lui annonçant qu’il devrait quitter ses fonctions à l’été 2022. Nommé durant l’été 2021, il aurait donc dû partir après seulement un an à ce poste stratégique.

Finalement, le général Vidaud a décidé de quitter directement ses fonctions, anticipant son départ. Son successeur n’est pas encore connu, mais le journal L’Opinion avance l’hypothèse du général Jacques de Montgros pour prendre la tête de la direction du Renseignement militaire.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >