Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Florence Parly dément que l’armée ait importé le coronavirus en France




Publié par le 5 Mars 2020

Depuis plusieurs jours, et alors que l’épidémie de coronavirus s’est étendue à la France, l’armée fait l’objet de rumeurs sur les réseaux sociaux. Des rumeurs que le ministère des Armées a tenu à démentir.



Pas de lien de cause à effet pour Florence Parly

Wikipedia
Wikipedia
Non, l’armée n’est pas responsable de l’arrivée du coronavirus en France. Invitée sur France 2 mercredi 4 février dernier, la ministre des Armées, Florence Parly, a affirmé qu’il n’y avait aucun lien entre le rapatriement des Français de Wuhan, et la contamination de leur base militaire située à Creil, dans l’Oise. Il faut dire que depuis plusieurs jours, les soldats de l’escadron Esterel font l’objet de rumeurs et de tous les fantasmes sur les réseaux sociaux, notamment.

Ces soldats, chargés de réaliser l’opération de rapatriement des Français entre Wuhan et Paris, le 31 janvier dernier, n’ont, selon Florence Parly, pas pénétré sur le territoire chinois, étant restés à bord de l’avion destiné à rapatrier les ressortissants français. Une intervention de la ministre qui faisait suite à un communiqué du ministère des Armées démentant les rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux.

Des tests négatifs au coronavirus

Dans ce communiqué, il est notamment expliqué que les ressortissants français étaient tous "asymptomatiques, et autorisés à embarquer après un contrôle médical réalisé à Wuhan par des équipes spécialisées du ministère de la Santé". On peut également y lire qu’à l’arrivée de l’appareil en France, "l’équipage a bénéficié du protocole de surveillance durant 14 jours passés à domicile", et qu’aucun des soldats n’avait présenté de symptôme.

De son côté, la ministre de la Santé a rappelé qu’il n’y avait aucune relation entre les rapatriés de Wuhan, et l’expansion de l’épidémie de coronavirus dans l’Oise. Pour Florence Parly, comme aucun militaire ni aucun Français rapatrié n’étaient atteints par la maladie, les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux sont infondées. Fermez le ban.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >