Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Cybersécurité : la Défense va recruter près de 800 nouveaux cybersoldats




Publié par le 9 Septembre 2021

Jusqu’en 2025, la Défense a annoncé vouloir recruter près de 800 nouveaux cybercombattants, afin de faire face aux nouvelles menaces informatiques.



Près de 800 nouveaux recrutements

Defense.gouv.fr
Defense.gouv.fr
C’est le moment de postuler ! Face à la menace informatique croissante, le ministère des Armées revoit sa copie. D’ici 2025, pas moins de 1.100 embauches avaient été programmées dans le domaine de la cybersécurité. Des recrutements effectués dans le cadre d’un commandement militaire de cyberdéfense dédié (Comcyber), créé en 2017. Mais ce n’est pas assez pour Florence Parly.

La ministre des Armées compte annoncer lors du Forum international de la cybersécurité de Lille l’ouverture du recrutement de près de 800 autres cybersoldats, « compte tenu de la multiplication et de la gravité des cyberattaques ». Pour Florence Parly, la France se situe dans un « nouvel espace de conflictualité », « une Guerre froide dans le cyberespace », pour laquelle il faut donc être préparé.

Un budget de 1,6 milliard d'euros

D’ici 2025, la ministre des Armées compte pouvoir disposer de 5.000 personnels spécialisés dans la cyberdéfense. Du personne réparti à la fois au sein de la Direction générale de l’armement (DGA), mais également au sein du service de renseignement extérieur de l’Hexagone, la DGSE. Le tout sous le commandement du Comcyber, qui dispose pour cela d’un budget de 1,6 milliard d’euros.

Outre la guerre qui se mène sur le web, Florence Parly compte également mettre en œuvre les qualités de ses équipes de cyberdéfense en appui des opérations réalisées sur le terrain. Pour la ministre, les ennemis de la France ne se privent pas de faire de même, et les soldats sur le terrain ont besoin de cet appui afin de mener au mieux leurs missions, dans les conditions les plus sûres possibles.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Septembre 2021 - 10:08 Eric Denécé : "La nouvelle guerre secrète"