Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Jeux Olympiques : 54 militaires dans les athlètes de la délégation française




Publié par le 29 Juillet 2021

La France a envoyé aux Jeux Olympiques de Tokyo une délégation composée de 378 athlètes. Parmi eux, 54 militaires. Un record !



54 soldats parmi les athlètes français des JO

17 athlètes militaires de plus par rapport à la précédente édition. On ne sait pas encore si la France sera le pays à remporter le plus de médailles aux Jeux Olympiques qui se déroulent actuellement à Tokyo, au Japon. Une chose est sûre : un record a déjà été battu. Parmi la délégation française composée de 378 athlètes, toutes disciplines confondues, 54 d’entre eux font partie des Armées françaises.

Du jamais vu depuis la participation de soldats aux Jeux Olympiques. Un chiffre qui statistiquement pourrait être de bon augure pour la France. En effet, en 2016, avec 17 athlètes militaires de moins, les soldats participants aux Jeux Olympiques de Rio avaient remporté à eux seuls 29% des médailles françaises. À noter que cette année, les 54 soldats concourent dans pas moins de 15 disciplines.

L'Armée des Champions, au soutien des athlètes de haut niveau

L’Armée française a d’ailleurs déjà pu se faire remarquer depuis le début de la compétition avec l’un de ses porte-drapeaux, l’adjudant de gendarmerie Clarisse Ahbegnenou, quintuple championne du monde de judo. Cette dernière s’est illustrée au Japon en remportant la médaille d’or, à l’âge de 28 ans, face à celle qui l’avait dominée à Rio, la Slovène Tina Trstenjak. Une revanche éclatante !

Cela fait plusieurs années que le ministère des Armées demeure le contributeur le plus important au soutien des sportifs de haut niveau. L’Armée de Champions, le nom donné aux 148 sportifs de haut niveau engagés dans les Armées, concoure dans 32 disciplines, dont 12 disciplines paralympiques avec ses 26 athlètes en situation de handicap.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Septembre 2021 - 10:08 Eric Denécé : "La nouvelle guerre secrète"