Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Un nouveau Rafale en préparation dès 2023




Publié par le 30 Mai 2022

Face aux blocages du programme SCAF, Dassault s’organise. L’avionneur a annoncé que le nouveau standard (F5) du chasseur multirôles français serait en préparation à compter de 2023.



Un nouveau blocage du programme SCAF

Chasseur Rafale - Wikipedia
Chasseur Rafale - Wikipedia
Le programme SCAF n’est visiblement pas prêt de voir le jour. On aurait pourtant pu croire que les choses avanceraient avec le vote, par les députés allemands, des crédits nécessaires à la poursuite du développement du SCAF. Mais le programme reste à l’état stationnaire en raison d’un désaccord entre Dassault et Airbus. Les deux entreprises sont partie prenantes du programme SCAF, mais elles divergent sur un point.

Dassault compte en effet garder la main sur le cahier des charges qui lui a été confié initialement. Cahier des charges qui comprend notamment les commandes de vol du futur appareil, mais aussi l’architecture fonctionnelle, la furtivité et l’interface entre le pilote et la machine. Des attributions qui ne plaisent pas à Airbus. D’où le blocage actuel.

Améliorer les capacités du chasseur Rafale

En attendant le déblocage hypothétique de cette situation, Dassault vit sa vie. Si jamais le programme SCAF prenait trop de temps, ou venait à échouer, la France ne pourrait pas se passer d’un chasseur efficace et opérationnel au sein de ses forces armées. D’où le développement du prochain standard du Rafale. Ce dernier, le F5, est prévu pour 2035.

Le standard F4 du chasseur multirôles français est actuellement en cours de développement. Mais Dassault est déjà dans le coup d’après, avec un futur standard, qui devrait être en préparation à compter de 2023. Un nouveau standard qui n’a pas encore été défini mais qui a pour but évident d’améliorer les capacités du chasseur Rafale, avec notamment de nouveaux capteurs, de nouveaux armements, et de nouvelles capacités à communiquer.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >