Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

« Royal Black Hawk », un exercice grandeur nature dans le ciel de Franche-Comté




Publié par le 12 Octobre 2020

Deux régiments français, le 1er Régiment d’Artillerie de Bourgogne, et le 1er RHC (régiment d'hélicoptères de combat) de Phalsbourg, sont à l’origine de cet exercice réunissant plus de 400 soldats et une dizaine d’hélicoptères de combat.



Un exercice aérien au-dessus de la Franche-Comté

Wikipedia
Wikipedia
Le ciel de la Franche-Comté va trembler au son des turbines d’hélicoptères de combat. Tous les ans, depuis 2013, est organisé en Territoire de Belfort un exercice militaire grandeur nature, le « Royal Black Hawk ». Une démonstration de force à balles réelles, qui réunit plus de 400 soldats, ainsi qu’une dizaine d’hélicoptères de combat. C’est le 1er Régiment d’Artillerie de Bourgogne qui en est à l’origine, ainsi que le 1er RHC.

Durant deux semaines, de nombreuses unités aéroportées vont donc sillonner le ciel de Franche-Comté. Un exercice international, puisqu’en plus des militaires français, seront présents des soldats allemands, américains, belges et britanniques. L’occasion de pouvoir assister à un beau ballet aérien, réunissant des hélicoptères Tigre, NH90, mais aussi des Chinook, des Apache, etc…

Fin programmée le 22 octobre prochain

Côté français, on retrouvera pas moins de sept unités de la 1ère division de l’Armée de Terre, qui regroupe des spécialistes des missions appui air-sol. L’occasion pour ces unités de travailler avec leurs homologues étrangers dans un territoire compris entre Belfort, Besançon et Valdahon. Avec comme point de chute, bien évidemment, le camp militaire du Valdahon.

À noter que l’exercice « Royal Black Hawk » devrait s’achever le jeudi 22 octobre prochain, en apothéose. Les habitants du Doubs pourront ainsi observer un raid aérien d’artillerie au cours duquel toutes ces unités pourront tester leur interopérabilité sur le terrain, et dans les airs. Ce qui risque d’ailleurs de faire un peu de bruit !




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Octobre 2020 - 11:50 L’armée chinoise teste des drones kamikazes