Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Mali : deux soldats français de plus tués en opération




Publié par le 4 Janvier 2021

Yvonne Huynh et Loïc Risser ont perdu la vie samedi 2 janvier dans l’explosion de leur VBL, durant une opération militaire menée au Mali, dans le cadre de l’opération Barkhane.



Deux nouveaux morts au Mali

Wikipedia
Wikipedia
Triste début d’année pour les armées françaises au Mali. Après la mort de trois soldats français lundi 28 décembre 2020, deux autres militaires français ont perdu la vie samedi dernier, dans le cadre de l’opération Barkhane. Il s’agit du sergent Yvonne Huynh et du brigadier Loïc Risser. Yvonne Huynh est la première femme militaire à décéder au Sahel, depuis le début de l’intervention française en 2013, avec l’opération Serval.

Tous les deux appartenaient au 2ème régiment de hussards de Haguenau. Ils participaient à une mission de renseignement lorsque leur véhicule blindé léger (VBL) a été l’objet d’une attaque à l’engin explosif improvisé. Le troisième soldat embarqué à bord du véhicule a été blessé. Ses jours ne sont aujourd’hui plus en danger. Depuis 2013, 50 soldats français sont décédés au Sahel.

Un changement d'année tragique

Le président de la République a salué la mémoire des deux soldats tombés au combat. « Morts pour la France dans l’accomplissement de leur devoir ». La ministre des Armées, Florence Parly, a quant à elle rendu hommage aux deux militaires, ainsi qu’à la « force de leur engagement, leur courage, et leur don de soi ». Emmanuel Macron a également rappelé « la détermination de la France dans son combat contre le terrorisme ».

Le changement d’année est assez tragique du côté de l’opération Barkhane. Lundi 28 décembre dernier, quelques jours avant le réveillon du 31 décembre, trois soldats français avaient en effet déjà été tués dans des circonstances similaires, avec l’explosion d’un engin explosif improvisé, dans le cadre d’une opération menée au Mali.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Point de vue

Mexique, la Révolution contre la Révolution

Deux défaites : le Viet Nam et l’Afghanistan

De génération mutilée à génération engagée, n’y a-t-il qu’un pas ?

Quelles conditions pour une coopération transatlantique rénovée et fructueuse ?