Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Le général Jacques Langlade de Montgros nommé à la tête du renseignement militaire




Publié par le 14 Avril 2022

L’ancien chef de corps du 1er régiment de hussard parachutistes a été nommé à la tête de la direction du Renseignement militaire. Il remplace le général Eric Vidaud.



Un nouveau chef à la tête de la DRM

Defense.gouv
Defense.gouv
Il y a du mouvement à la tête du Renseignement militaire. On apprenait récemment qu’il était reproché au général Eric Vidaud, ancien chef de corps du 1er RPIMA, à la tête de la DRM, des insuffisances dans ses services concernant l’invasion russe en Ukraine. Son remplacement n’aura pas tardé. L’hebdomadaire Le Point a révélé, mercredi 13 avril dernier, que le général Jacques Langlade de Montgros le remplaçait à la tête de ce service.

Des informations rapidement confirmées par le ministère des Armées. Le général Jacques Langlade de Montgros est Saint-Cyrien. Il a commandé entre 2010 et 2012 le 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, un régiment spécialisé dans la cavalerie blindée, la reconnaissance au contact dans la profondeur, les interventions antichar et la sûreté des arrières ou des flancs dans une opération.

Un spécialiste du renseignement

Avant son temps de commandement, le général Langlade de Montgros a été affecté, entre 2007 et 2010, au bureau réservé du cabinet du ministre de la Défense, en charge des relations avec les services de renseignement du ministère. Il a également occupé la fonction de chef du bureau renseignement du Centre de planification et de commandement des opérations (CPCO) entre 2015 et 2017.

C’est donc un habitué du renseignement qui prend la tête de la direction du Renseignement militaire, l’autre branche du renseignement militaire avec la DGSE. Le général Langlade de Montgros aura pour mission principale de prendre en main le délicat chantier de transformation de la DRM. Un chantier lancé il y a plus d’un, aux dimensions stratégiques et politiques. Son objectif : adapter le renseignement militaire à l’intensification des crises.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.