Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

La France vend trois frégates à la Grèce




Publié par le 30 Septembre 2021

C’est sans doute le lot de consolation après l’échec du contrat de Naval Group pour les sous-marins australiens. La France a annoncé avoir signé un partenariat avec la Grèce, portant sur trois frégates, peut-être quatre.



Un nouveau contrat pour Naval Group

Naval Group
Naval Group
La livraison de trois frégates FDI, plus une en option. Voilà qui consolera sans doute l’Élysée et le ministère des Armées après le fiasco du contrat australien. Mardi 28 septembre, la France a annoncé avoir signé un partenariat stratégique avec le Premier ministre grec pour une livraison de bâtiments de guerre, missiles inclus, et trois ans d’entretien compris. Un contrat au montant évoqué de trois milliards d’euros.

Il s’agit d’une très bonne nouvelle pour Naval Group. L’entreprise de défense française, spécialisée dans la production de bâtiments de guerre, va pouvoir retrouver des couleurs. Et plus particulièrement son site de Lorient, en Bretagne, spécialisé dans la construction de navires de surface. C’est là-bas que seront construites les trois frégates de défense et d’intervention destinées à la Grèce.

Deux navires prélevés sur la série destinée à la Marine nationale

L’autre industriel concerné par ce partenariat stratégique, c’est Thales. C’est à lui qu’incombe la mission de construire et d’installer à bord des bâtiments les radars, sonars et autres équipements électroniques et de direction de combat essentiels au bon fonctionnement de ces frégates. Le missilier MBDA sera également de la partie, tout comme le fabricant de torpilles EuroTorp.

Comme pour le Rafale, les deux premières frégates FDI destinées à la Grèce seront prélevées directement sur la série destinée initialement à la Marine nationale. Ce qui décalera le calendrier de la Royale. Pour rappel, les frégates FDI sont des bâtiments plus légers que les Fremm, des frégates plus imposantes de 6.000 tonnes. Les FDI jaugent 4.500 tonnes et sont à destination antiaérienne.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.