Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’armée russe en manœuvre au Venezuela




Publié par Paul Malo le 8 Août 2022

Aux côtés de la Chine et de l’Iran, elle participe à des exercices militaires à moins de 2.000 km du sol américain.



Des Army Games créés par la Russie

Crédit : (Twitter / Zodi Aragua)
Crédit : (Twitter / Zodi Aragua)
Certains jeux de guerre n’ont pas le même goût que les autres. Ceux qui se tiendront du 13 au 27 août, accueillis pour la première fois en Amérique latine, sont plus que symboliques, alors que la guerre se poursuit en Ukraine. En effet, l’armée russe participe aux Army Games au Venezuela aux côtés de la Chine et l’Iran.

Ces Army Games ont justement été créés en 2015 par le ministère de La Défense russe. Au total, 36 nations y participent. Mais cette fois, ces jeux se déroulent à deux pas du territoire américain, choix plus que symbolique pour ces manœuvres militaires à l’heure actuelle. Les troupes envoyées par le Kremlin participent à l’exercice « Sniper Frontier », consacré au rôle et compétences d'un « border sniper ».

L'essor d'un monde multipolaire

La tenue de ces jeux de guerre en Amérique latine est le fruit de la coopération militaire entre le régime de Nicolás Maduro et celui de Vladimir Poutine. La Zona Operativa de Defensa Integral del estado Aragua (Zodi Aragua) a annoncé sur Twitter l’atterrissage des troupes russes et l’accueil de ces troupes à Barquisimeto par le commandant Edward Betancourt Gudiño.

Jusqu’à présent, de telles manœuvres militaires multinationaux d’envergure n’étaient organisées que par les États-Unis. Leur tenue en Amérique Latine, avec le déploiement conjoint de forces russes, chinoises et iraniennes constitue tant un défi à Washington qu’un symbole de l’évolution des équilibres militaires à l’échelle mondiale. Un rappel concret, face au pays fondateur de l’OTAN de ce que Vladimir Poutine avait déclaré à Davos l’an passé : l'ordre mondial unipolaire n’existe plus.



 




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.