Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Institut Montaigne déplore la fragilité des armées françaises




Publié par le 11 Février 2021

Dans un rapport de 170 pages, l’Institut Montaigne pointe du doigt les faiblesses des armées françaises, dans un contexte international qui bat de l’aile.



Des crises multiples et des adversaires qui montent en gamme

Wikipedia
Wikipedia
Les défis internationaux sont de plus en plus nombreux. Les ennemis de la France et du monde occidental de plus en plus forts. Les armées françaises ont-elles les moyens nécessaires pour agir dans un tel contexte ? Non, selon l’Institut Montaigne. Le think tank a publié mardi dernier un long rapport de 170 pages intitulé « Repenser la défense face aux crises du 21ème siècle ». Un rapport qui pointe du doigt les faiblesses de notre outil militaire.

Ce rapport débute par un constat implacable. « Plusieurs décennies d’un confort stratégique en matière de défense ont déjà pris fin ». Les adversaires de la France « montent en gamme ». Et malgré des efforts menés depuis quelques années sur l’appareil de défense, l’Hexagone ne semble plus préparé à affronter un tel contexte. Pour l’Institut Montaigne, notre pays n’a pas réussi encore à reconstituer ses forces, pour répondre aux crises en cours, et à venir.

Un processus de remontée encore insuffisant

Quelques chiffres pour illustrer une telle lacune. L’Armée de Terre doit en théorie recevoir 300 blindés Jaguar en 2030. En 2008, elle disposait alors de 452 véhicules de cette catégorie. Toujours en 2008, l’Armée de l’air possédait 420 avions de combat. En 2030, on devrait atteindre péniblement les 185 appareils. Cela sans compter une Marine nationale à bout de souffle. Malgré des équipements de plus en plus performants, la quantité fait toujours défaut.

Le tableau n’est cependant pas tout noir. Depuis 2015, la France a entamé un processus de remontée de son appareil de défense. Cependant l’effort est encore loin d’être suffisant. On pourra néanmoins se réjouir que pour l’instant, les mesures de la loi de programmation militaire 2019-2025 ont été respectées. Reste à savoir si à la sortie de la crise sanitaire, les engagements pris dans ce texte pourront être tenus.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Point de vue

Mexique, la Révolution contre la Révolution

Deux défaites : le Viet Nam et l’Afghanistan

De génération mutilée à génération engagée, n’y a-t-il qu’un pas ?

Quelles conditions pour une coopération transatlantique rénovée et fructueuse ?