Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Il passe 20 ans dans l’armée suédoise, sans aucun diplôme




Publié par le 27 Janvier 2020

Le quotidien Le Monde relate une bien étonnante histoire. Celle d’un homme ayant passé 20 ans dans les rangs de l’armée suédoise, à des postes à responsabilité, le tout sans aucun diplôme.



Les autorités militaires suédoises dans la tourmente

Wikipedia
Wikipedia
L’armée suédoise dans la tourmente. Le quotidien Le Monde rapporte une information du journal suédois Dagens Nyheter. Celle d’un homme ayant intégré les rangs de l’armée suédoise durant une vingtaine d’années, en ayant falsifié ses diplômes. L’histoire commence alors que ce Suédois est renvoyé de l’école des officiers d’Enköping, près de Stockholm, après avoir menti sur ses notes.

Il arrive finalement à entrer dans l’armée suédoise, en fabriquant un faux diplôme. À partir de 1999, il monte progressivement en grade, passant par celui de capitaine pour arriver au niveau de major, l’équivalent de commandant dans l’armée française. Approché par les services de renseignement, il rejoint finalement en 2012, sur mutation de sa hiérarchie, le quartier général des forces de l’OTAN en Europe situé en Belgique, dans la ville de Mons.

Démasqué, l'escroc n'est pas sanctionné

Sur place, il est chargé de participer à la création d’un système informatique dédié aux forces déployées en Afghanistan. L’escroc postule finalement en 2018 auprès d’une agence gouvernementale qui le soumet à un contrôle. On s’aperçoit alors que cet homme a menti sur ses diplômes. Il n’est pourtant pas sanctionné par sa hiérarchie, informée de la supercherie.

L’année suivante, il est intégré à une mission des Nations-Unies, chargée d’œuvrer à la stabilisation du Mali, en proie aux jihadistes. Il quitte cette fonction au mois de novembre. Une enquête a finalement été ouverte, et le ministre de la Défense, ainsi que le chef des armées ont été convoqués par le Parlement pour tenter de comprendre comment une telle farce a pu se produire, et sur des postes à responsabilité.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Février 2020 - 10:15 L’armée malienne est de retour à Kidal