Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Comment l’Armée neutralise les drones




Publié par le 10 Juin 2021

En matière de défense anti-aérienne, il fallait déjà composer avec les appareils ennemis et leurs missiles. Il faut désormais s’adapter à une nouvelle menace : les drones.



Les drones, une menace de taille

Wikipedia
Wikipedia
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les drones représentent une menace… de taille ! Un exercice de lutte anti-drone a récemment été organisé sur la base militaire d’Avord, dans le Cher. L’objectif de cet exercice était de présenter les différents moyens qui sont mis à la disposition des escadrons pour neutraliser différents types de drones, des plus importants aux plus petits.

Car à ce petit jeu, impossible de compter sur des missiles traditionnels. Leur précision n’est pas suffisante pour abattre un drone. Et il y aurait une déperdition certaine de moyens. À l’heure actuelle, l’Armée dispose de deux moyens clé pour abattre un drone. Ils diffèrent en fonction du type d’appareil à neutraliser. Il s’agit soit d’un brouilleur, ou plus simplement, d’un fusil à pompe.

Comment abattre un drone en plein vol

La première phase est celle du repérage. Pour localiser un appareil, parfois très petit, l’Armée utilise des jumelles numériques ou un aéroscope, une valise permettant de localiser le drone sur une carte. Le brouillage s’effectue ensuite au moyen d’un fusil spécialisé, le Nérod FS. Son but ? Brouiller la communication entre le drone et son pilote. Mais parfois, cela n’est pas suffisant.

Lorsqu’une fois brouillé, le drone tente de se poser au sol ou de retourner à l’envoyeur ; ils sont programmés pour cela, les soldats dégainent alors un fusil à pompe de calibre 12. Il s’agit d’un modèle Benelli Nova, adapté avec une rallonge de munitions. Abattre un drone de cette manière relève du défi, en raison, encore une fois, de leur petite taille.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Point de vue

Mexique, la Révolution contre la Révolution

Deux défaites : le Viet Nam et l’Afghanistan

De génération mutilée à génération engagée, n’y a-t-il qu’un pas ?

Quelles conditions pour une coopération transatlantique rénovée et fructueuse ?