Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Barkhane : une année 2020 en chiffres




Publié par le 8 Février 2021

L’opération Barkhane a fêté son sixième anniversaire en août dernier. En 2020, l’intensité de son action n’a pas faibli. Illustration.



128 opérations de combat

Wikipedia
Wikipedia
L’opération Barkhane menée par les Armées françaises au Sahel est entrée dans sa septième année. Aujourd’hui, Barkhane mobilise sur le terrain du G5 Sahel pas moins de 5.100 soldats. Côté matériel, sont engagés trois drones, sept avions de chasse, une vingtaine d’hélicoptères, près d’une dizaine d’avions de transport, 280 véhicules lourds, 400 véhicules logistiques et 220 véhicules blindés légers.

En 2020, les forces de l’opération militaire française auront participé à pas moins de 128 opérations de combat sur le terrain. Sans compter la mobilisation permanente de tous les acteurs et capteurs de renseignements, nécessaires afin de cibler les actions des soldats sur le terrain. Des opérations qui auront coûté la vie de 55 soldats français, depuis le lancement de Barkhane.

Une coopération avec les armées et les populations locales

Outre les actions de combat, Barkhane représente également une part non-négligeable d’actions civilo-militaires. En 2020, pas moins de 35 consultations médicales étaient menées chaque jour, pour un total de 380 soins journaliers apportés aux populations civiles. Il ne faut également pas perdre de vue les 76 actions menées l’an dernier dans le domaine de l’adduction d’eau, de l’agropastoralisme, dans l’éducation, l’énergie et dans l’accès à l’information.

Enfin, Barkhane ne serait rien sans son partenariat militaire lancé avec les armées des pays du G5 Sahel. Un partenariat censé préparer l’avenir, et le retrait progressif des troupes françaises. Cette collaboration comprend l’instruction au tir, le sauvetage au combat tactique, la coordination des opérations et la lutte contre les IED. Depuis 2014, 18.000 soldats du G5 Sahel auront ainsi pu bénéficier d’une action de formation particulière.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.