Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Une poignée de main historique



Publié par Marc-Antoine François le 22 Juin 2018

À l’issue du sommet du 12 juin 2018, Donald Trump et Kim Jong-un se sont accordés sur la dénucléarisation de la Corée du nord. Fin potentielle d’un conflit d’un demi-siècle ou bluff politique ?



Donald Trump et Kim Jong-Un : des échanges protocolaires inédits
 
En septembre dernier, la Corée du nord annonçait le succès de l’essai de son missile nucléaire longue portée ce qui raviva les inquiétudes des États-Unis. S’en suivit une escalade des tensions. Trump déclara à l’époque qu’en cas d’attaque de la Corée du nord attaque, celle-ci « se heurterait au feu et à la colère ».

Les deux dirigeants se sont par la suite régulièrement interpellés par communiqués et tweets interposés, dans un vocabulaire non seulement peu usuel dans les milieux diplomatiques mais surtout faisant craindre le pire à brève échéance.

Donald Trump et Kim Jong-Un : des échanges protocolaires inédits
 
En septembre dernier, la Corée du nord annonçait le succès de l’essai de son missile nucléaire longue portée ce qui raviva les inquiétudes des États-Unis. S’en suivit une escalade des tensions. Trump déclara à l’époque qu’en cas d’attaque de la Corée du nord attaque, celle-ci « se heurterait au feu et à la colère ».
Les deux dirigeants se sont par la suite régulièrement interpellés par communiqués et tweets interposés, dans un vocabulaire non seulement peu usuel dans les milieux diplomatiques mais surtout faisant craindre le pire à brève échéance.
 
Le sommet de la fin de la guerre ?
 
En dépit de nombreux échanges d’amabilités, les deux chefs d’État, Donald Trump et Kim Jong-Un décident de se rencontrer lors d’un sommet à Singapour. Le sommet a bien failli ne pas avoir lieu mais il se déroulera finalement comme prévu le 12 juin.
 
À l’issue du sommet, ils se mettent d’accord sur quatre points majeurs :
- « Les États-Unis et la Corée du Nord s’engagent à établir de nouvelles relations entre leurs deux pays conformément au souhait de paix et de prospérité des peuples des deux pays ».
- « Les États-Unis et la Corée du Nord « uniront leurs efforts pour mettre en place un régime de paix durable et stable dans la péninsule coréenne ».
- « Réaffirmant la déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018, la Corée du Nord s’engage à œuvrer pour la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ».
- « Les États-Unis et la Corée du nord « s’engagent à rapatrier les dépouilles des militaires américains » morts au combat pendant la guerre de Corée ».
 
C’est une avancé historique pour la paix, même si la date du démantèlement des installations nucléaires n’a pas encore été communiquée. Les deux dirigeants ont également prévu de se rencontrer dans leur capitale respective, ce qui serait une première historique.
 
Le Président américain s’est de son côté félicité d’avoir désamorcé une potentiel crise nucléaire. Accord historique ou phénoménal coup de bluff ? Compte tenu des personnalités atypiques des dirigeants, tout est envisageable, le pire comme le meilleur. Souhaitons que cette rencontre scelle réellement la fin des tensions dans cette région du monde.
 





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Septembre 2018 - 13:31 L'internet chinois comme instrument de puissance

Mercredi 26 Septembre 2018 - 12:39 L'arme de la monnaie dans les échanges internationaux.