Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Une étude américaine pointe du doigt les capacités de l’armée française




Publié par le 1 Juillet 2021

Un allié de poids. Mais vite débordé. Voici le constat dressé sur l’Armée française par un think tank américain, Rand Corporation, dans une étude publiée par "Le Point".



Un allié de poids, mais vite débordé

Wikipedia
Wikipedia
L’Armée française. Bien mais peut mieux faire. Voici de manière très résumée le constat dressé par Rand Corporation, un think tank américain, dans une étude révélée en France par l’hebdomadaire Le Point. En cas de conflit en Europe entre l’Otan et la Russie, les Armées françaises constitueraient un allié de poids dans un premier temps, mais qui se retrouverait rapidement débordé par l’ampleur du conflit.

Le point de départ de cette étude ressemble fort à un cas pratique. La Russie agresse un État balte. Les pays de l’Otan réagissent. Comment se comportent les Armées françaises ? Le rapport de Rand Corporation livre ainsi les points forts, et les points faibles de la Défense française, face à un conflit qui prendrait rapidement de l’ampleur, au point de la déborder.

Les points forts et les points faibles de la France

Du côté des points forts, le think tank d’outre-Atlantique rappelle que l’Hexagone dispose de l’une des meilleures forces militaires d’Europe occidentale. Pourquoi ? En raison de son engagement à maintenir des capacités aussi étendues que possible afin de faire face à tout type de conflit, et cela sans l’appui d’aucun allié. Ce qui n’est pas rien. La France peut intervenir n’importe où, sans personne à ses côtés.

En revanche, là où le bât blesse, c’est sur la durée de l’effort. Les Armées françaises seraient-elles davantage disposées au sprint qu’à la course de fond ? Oui, selon Rand Corporation, qui dénonce une incapacité à poursuivre un effort soutenu sur le long terme en raison de lacunes dans le transport aérien, dans le stock de munitions et sur l’indisponibilité récurrente des hélicoptères de combat. On se consolera en se disant qu’à part la Russie, les États-Unis ou encore la Chine, peu d’États sont capables d’une telle performance.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Point de vue

Mexique, la Révolution contre la Révolution

Deux défaites : le Viet Nam et l’Afghanistan

De génération mutilée à génération engagée, n’y a-t-il qu’un pas ?

Quelles conditions pour une coopération transatlantique rénovée et fructueuse ?