Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Surveillance maritime : la France commande 15 mini-drones supplémentaires




Publié par Jean-Baptiste Le Roux le 8 Février 2024

La Direction générale de l’armement (DGA) a finalisé l'achat de 15 Systèmes de mini-drones aériens embarqués (SMDM) auprès de Survey Copter, filiale d’Airbus Defense and Space, pour un montant de près de 30 millions d’euros. Cette acquisition s'inscrit dans la continuité du renforcement des capacités opérationnelles de la Marine nationale française, qui a déjà intégré 18 SMDM à sa flotte. Outre les équipements, le contrat inclut également la formation nécessaire et le soutien logistique.



Une capacité opérationnelle confirmée

SMDM Survey Copter
SMDM Survey Copter
Ces nouveaux drones viennent compléter un arsenal déjà apprécié pour son efficacité opérationnelle. Depuis leur intégration en 2022, les SMDM ont prouvé leur valeur ajoutée en matière de surveillance, de détection et d’identification maritime. Capables de décoller et d’atterrir sur des navires sans plateforme hélicoptère, ces drones offrent une flexibilité inédite pour les missions de la Marine. Les premières utilisations ont satisfait les attentes des forces maritimes, justifiant ainsi l'expansion du parc de SMDM pour répondre à une demande croissante de capacités de surveillance étendue.

Les nouveaux systèmes, dont les livraisons sont prévues pour fin 2024, sont destinés à équiper principalement les patrouilleurs de haute-mer, les frégates de surveillance et autres plateformes prioritaires. La production de ces drones mobilisera les sites industriels de Survey Copter à Pierrelatte et de REXIAA Group à Saint-Claude, soulignant l'engagement dans le développement industriel français.

Avancées technologiques et potentiel d’usage

Les SMDM, composés de deux drones ALIACA de 16 kg chacun, se distinguent par leur autonomie de trois heures et leur rayon d’action de 50 kilomètres. Grâce à un système de lancement par catapulte et de récupération automatique, ils sont parfaitement adaptés aux opérations maritimes. Les données et images collectées peuvent être transmises en temps réel, offrant une capacité de reconnaissance étendue, de jour comme de nuit.

Leur capacité à identifier des cibles au-delà de la portée des radars conventionnels et à fournir une analyse en temps réel des menaces représente un atout stratégique majeur. Ces drones tactiques sont également conçus pour être modulaires, permettant l'intégration future de nouvelles technologies, telles que des transpondeurs, pour améliorer continuellement leurs performances. Cette flexibilité assure à la Marine nationale une capacité d'adaptation et d'évolution face aux défis sécuritaires maritimes.



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 21:26 Police du ciel : une hausse des interventions en 2023