Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Pourquoi et comment étudier (sérieusement) le terrorisme




Publié par Daniel Dory le 14 Avril 2022

Le livre sur le Complexe Terroriste, codirigé par Daniel Dory et Jean-Baptiste Noé, (VA Éditions, 2022), répond à un besoin évident de promouvoir une approche scientifique du fait terroriste à destination d’un vaste lectorat francophone. En effet, alors que les Terrorism Studies connaissent, pour le meilleur et pour le pire, un développement considérable dans le monde anglophone, trop de publications françaises témoignent d’un manque de cadre théorique précis et donc d’une pertinence analytique qui favorise bien des débats stériles.



Il était donc nécessaire de commencer par offrir un aperçu sur des travaux qui permettent une approche cohérente du sujet, en combinant un apport méthodologique et plusieurs études de cas ouvrant la voie à une réflexion comparée. C’est ainsi qu’après une brève présentation du complexe terroriste, qui ne se limite pas aux attentats, mais inclut l’ensemble des acteurs étatiques et non étatiques qui participent de cette modalité de communication violente, des contributions s’attachent à des situations géopolitiques conflictuelles en Afrique, Amérique latine, Asie du Sud, etc., ainsi qu’à des thèmes transversaux comme le complotisme et la signification de la victoire dans la lutte contre les entités « terroristes ».

Par conséquent cet ouvrage s’inscrit aussi dans un projet plus vaste de consolidation de la recherche sur le terrorisme qui comporte plusieurs volets. À commencer par une indispensable appropriation critique des acquis des terrorism studies1, et la maîtrise de solides connaissances en histoire du terrorisme, afin d’éviter toute dérive présentiste qui nuit à la qualité de l’analyse2. Sur cette base une réflexion qui combine la périodisation (volet historique) et la régionalisation (composante géographique3) aboutit à une compréhension enrichie de l’espace-temps du fait terroriste4.

C’est, plus généralement, cette démarche qui oriente les ouvrages de la collection TerrorismeS, inaugurée l’an dernier chez VA Éditions, dont le premier volume offre des éclairages inédits sur la « préhistoire » des études sur le terrorisme dans le contexte de la guerre d’Algérie5.

En somme, il s’agit de mettre à la portée d’un vaste lectorat francophone des outils de recherche et de réflexion de qualité, qui permettent de situer le terrorisme dans ses différents contextes et d’en comprendre les modalités présentes et, dans une certaine mesure, futures. Des ouvrages d’information donc, mais surtout de formation, tant il est vrai qu’affronter le terrorisme suppose avant tout d’en bien comprendre les logiques opératoires et les intentions de tous les acteurs engagés dans de multiples interactions visibles et secrètes. A ce titre, Le Complexe Terroriste sert idéalement de complément aux diverses formations portant sur le terrorisme tant dans des institutions publiques que privées. Et ici on songe notamment à de grandes entreprises qui ont à gérer ce risque, non seulement à l’aide de mesures de sécurité, mais aussi en partageant un savoir scientifique solide sur la nature et les implications de la menace.




1 Voir, par exemple, Daniel Dory, « Les Terrorism studies à l’heure du bilan », Sécurité Globale, N° 22, 2020, 123-142.
2 Sur ce point : Daniel Dory, « L’Histoire du terrorisme : un état des connaissances et des débats », Sécurité Globale, N° 25, 2021, 109-123.
3 Cette perspective est présentée dans : Daniel Dory, « Le terrorisme comme objet géographique : un état des lieux », Annales de Géographie, N° 728, 2019, 5-36.
4 Voir : Hervé Théry ; Daniel Dory, « Espace-temps du terrorisme », Conflits, N° 33, 2021, 47-50. Ce thème est aussi développé dans un chapitre inclus dans Le Complexe Terroriste (pp. 11-27).
5 Marie-Danielle Demélas ; Daniel Dory, Terrorisme et Contre-insurrection. Texte inédit de Roger Trinquier, VA Éditions, Versailles, 2021.



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >