Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Le général Lecointre quitte son poste de CEMA au profit du général Burkhard




Publié par le 14 Juin 2021

Après quatre ans en tant que chef d’état-major des armées, le général François Lecointre va quitter son poste. C’est le général Thierry Burkhard qui le remplacera.



Le général François Lecointre démissionne

Wikipedia
Wikipedia
Cela faisait plusieurs mois que le général François Lecointre avait fait part au président de la République de sa volonté de quitter le service actif, après le 14 juillet 2021. La demande a finalement été acceptée par Emmanuel Macron. L’Élysée a annoncé dimanche dernier qu’il quitterait finalement ses fonctions, remplacé par le général Thierry Burkhard.

Le général François Lecointre avait succédé en juillet 2017 au général Pierre de Villiers, qui avait démissionné assez violemment afin de s’opposer à des coupes budgétaires assez sévères pour la Défense. Depuis son arrivée au poste de CEMA, le général François Lecointre aura principalement connu, et mis en œuvre, l’opération Barkhane au Sahel.

Une démission sur fond de tensions au Sahel

L’annonce de sa démission intervient justement après qu’Emmanuel Macron ait annoncé une réduction drastique de la présence militaire française au Sahel, via la fermeture de bases ainsi qu’une réorganisation de la lutte contre le terrorisme autour d’une alliance internationale, associant plusieurs États européens. Une annonce intervenant dans un climat de grande instabilité au Mali.

Dans son communiqué, l’Élysée a confirmé que la démission du général Lecointre serait effective à partir du 14 juillet prochain, lors de la fête nationale. L’occasion pour le président de la République de « saluer en lui le grand soldat, le chef militaire et le serviteur de l’État », tout en le remerciant tout particulièrement « pour son action inlassable à ses côtés dans la direction des opérations militaires durant quatre années ».




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Point de vue

Mexique, la Révolution contre la Révolution

Deux défaites : le Viet Nam et l’Afghanistan

De génération mutilée à génération engagée, n’y a-t-il qu’un pas ?

Quelles conditions pour une coopération transatlantique rénovée et fructueuse ?