Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Le futur drone de l’Armée de Terre a validé ses essais




Publié par le 7 Octobre 2021

Patroller, le drone conçu par Safran, qui équipera l’Armée de Terre à partir de 2022, vient de valider tous ses essais. Prochaine étape : la certification.



Tests validés pour le drone Patroller

Drone Patroller - Safran
Drone Patroller - Safran
Le drone Patroller va bientôt prendre son envol. Safran Electronics & Defense, qui conçoit et produit ce drone qui équipera l’Armée de Terre l’an prochain, a annoncé la réussite des tests de certification du Système de Drones Tactiques (SDT) Patroller. Le début des livraisons de ces drones pourra donc bien être amorcé en 2022.

Rappelons que le projet de loi de finances pour l’année 2022 prévoit notamment la livraison de 14 drones tactiques, ainsi que cinq stations de contrôle à l’Armée de Terre. Ce qui semble donc visiblement en très bonne voie. Safran vient en effet de franchir « une étape majeure vers la qualification industrielle » de son nouveau drone.

Un drone non-armé, paré pour le renseignement

L’engin n’a d’ailleurs pas été ménagé pour passer ces tests. Effectués durant tout l’été, ces essais ont eu lieu en Finlande en présence de représentants de la Direction Générale de l’Armement (DGA) et de représentants de l’Armée de Terre. Pas moins de 21 vols y ont été pratiqués, sur 76 heures au total. Safran indique à ce sujet que tous les objectifs ont été atteints.

Ce nouveau drone, non armé, est destiné à remplir des missions de renseignement au profit de l’Armée de Terre. Le Patroller dispose d’une envergure de 18 mètres pour 8,5 mètres de long. Il évolue à une vitesse pouvant atteindre 314 km/h, pour une altitude maximale de 7.620 mètres, et avec une autonomie lui conférant un rayon d’action de 180 km.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.