Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

La Grèce veut acquérir 18 chasseurs Rafale




Publié par le 16 Septembre 2020

La Grèce est le quatrième client de Dassault à commander des chasseurs Rafale, après l’Egypte, l’Inde et le Qatar. Mais le premier en Europe.



Une nouvelle exportation de chasseurs Rafale

Wikipedia
Wikipedia
Le Rafale continue de s’exporter. L’État grec a annoncé sa volonté de commander 18 chasseurs Rafale à la Dassault Aviation. Ce n’est pas la première fois que la Grèce commande des avions de chasse à la France. En 1974, la Grèce avait ainsi commandé 40 Mirage F1 à Dassault Aviation. En 1985, c’était au tour des Mirage 2000 d’intégrer l’armée de l’air grecque. Et en 2000, la Grèce commandait quinze Mirage 2000-5.

Ce pays semble avoir désormais jeté son dévolu sur le Rafale, le dernier chasseur de combat polyvalent de Dassault Aviation. Avant la Grèce, d’autres États ont déjà acquis des Rafale. C’est le cas de l’Inde, de l’Egypte et du Qatar. Pour ces trois États, les Rafale livrés étaient neufs. Cette fois-ci, les choses semblent un peu différentes, comme le révèle le journaliste Jean-Dominique Merchet, de L’Opinion.

Douze Rafale d'occasion

Ce dernier croit en effet savoir que sur les 18 chasseurs que compose cette commande grecque, douze seront des Rafale d’occasion, et six, des neufs. Pour les neufs, Dassault se chargera de produire les appareils dans ses usines. Il faudra compter environ trois ans avant la livraison. Pour ce qui est des avions dits d’occasion, la situation est un peu plus compliquée. En effet, les avions devraient être prélevés directement dans le parc de l’Armée de l’Air.

Ces chasseurs d’occasion peuvent ainsi être livrés beaucoup plus rapidement que les neufs. Une solution qui ne satisfait pas l’Armée de l’Air et de l’Espace qui va donc devoir faire face à un trou capacitaire, en attendant que les appareils vendus à la Grèce soient remplacés. Pour rappel, l’Armée de l’Air et de l’Espace peut actuellement compter sur 102 chasseurs Rafale.

Un trou capacitaire pour l'Armée de l'Air et de l'Espace

Un niveau qui ne lui permet pas d’honorer convenablement les missions sur lesquelles elle est engagée actuellement, comme la dissuasion nucléaire, la protection de l’espace aérien français, sans compter les engagements extérieurs, les OPEX, notamment en Irak et en Syrie.  De quoi provoquer quelques inquiétudes comme le précise le quotidien Le Monde, au sein des troupes françaises.

Cette commande Rafale par la Grèce s’inscrit dans une volonté pour cet Etat de muscler son jeu, notamment face à la Turquie. D’autant plus à un moment clé où l’Armée de l’Air turque se voit affaiblie par la politique militaire du président Erdogan. Une armée qui ne peut d’ailleurs plus compter sur les chasseurs américains F-35 qu’elle voulait acquérir, en raison du veto de Donald Trump à ce sujet.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Novembre 2020 - 10:32 L’armée française teste un laser anti-drones