Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


La DGSE va recruter des officiers sous contrat spécialisés




Publié par Jean-Baptiste Le Roux le 11 Décembre 2023

La Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), confrontée à une diminution de ses effectifs militaires, adopte une stratégie de recrutement d'officiers sous contrat spécialistes. Cette démarche vise à préserver l'équilibre entre le personnel militaire et civil, crucial pour l'efficacité et l'identité de l'organisation.



Recrutement : besoin de compétences civiles

Siège DGSE Wikipedia
Siège DGSE Wikipedia
Au cours des dernières années, la DGSE a vu une baisse progressive du pourcentage de militaires dans ses rangs, passant de 29% en 2008 à environ 20% actuellement. Cette tendance s'explique par des suppressions de postes dans les armées et un besoin accru en compétences civiles comme l'ingénierie et la technologie. Ces changements soulèvent des inquiétudes quant à la préservation de la "militarité" de l'agence, un aspect essentiel selon son directeur général, Bernard Émié.

Les rapports parlementaires et la Loi de programmation militaire 2024-30 ont souligné l'importance de cet équilibre entre personnels militaires et civils. Cependant, malgré des efforts de recrutement actifs, la DGSE fait face à des défis tels que la pénurie de techniciens et d'ingénieurs, surtout dans le domaine cybernétique, mettant en lumière la concurrence et l'attractivité des rémunérations dans ce secteur.

Conserver un ADN militaire

Pour contrer cette tendance, la DGSE initie un programme de recrutement d'officiers sous contrat spécialistes (OSC/S). Ce processus, ciblant des diplômés d'un niveau Bac +3 minimum, implique une série d'étapes rigoureuses, incluant des évaluations de compétences, des entretiens, ainsi que des tests de sécurité et psychologiques. Ces efforts visent à attirer des talents dotés de compétences spécifiques, tout en préservant l'ADN militaire de l'organisation.

Les officiers recrutés subissent une formation militaire initiale adaptée à leur branche d'armée, variant de trois à douze semaines. Le contrat d'OSC/S, d'une durée initiale de quatre à cinq ans, peut être renouvelé jusqu'à vingt ans. Cette initiative représente un pas stratégique vers la préservation de la militarité de la DGSE, tout en s'adaptant aux exigences contemporaines de la sécurité et du renseignement.



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 21:26 Police du ciel : une hausse des interventions en 2023