Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Armée de l’Air concentre ses forces spéciales dans une brigade dédiée




Publié par le 9 Juillet 2020

L’Armée de l’Air était la dernière composante des forces françaises à ne pas avoir encore structuré ses forces spéciales sous une entité dédiée. C’est désormais au programme.



Un regroupement au sein de l'actuelle BAFSI

Wikipedia
Wikipedia
Les forces spéciales de l’Armée de l’Air vont être regroupées dans une brigade dédiée. L’Armée de l’Air était la dernière composante des armées françaises à ne pas avoir fait ce travail de regroupement et d’optimisation de ces forces spéciales, qui comprennent de prestigieuses unités telles que les CPA 10 et CPA 30, les pompiers de l’air, et le Centre Air de Saut en Vol.

Pour effectuer un tel regroupement, l’Armée de l’Air va adjoindre à l’actuelle brigade aérienne des forces de sécurité et d’intervention (BAFSI) dirigée par le général Laurent Boïté, et qui dispose déjà de la moitié des plus de 800 opérateurs des forces spéciales air, l’escadron d’hélicoptères 1/67 Pyrénées et l’escadron de transport 3/61 Poitou.

Faire face à une carence en hommes et en matériels

L’objectif d’un tel regroupement n’est pas de résoudre en une seule fois tous les problèmes qui se posent aux unités de forces spéciales, mais de limiter le nombre de maillons dans la chaîne de commandement, ce qui devrait tout de même simplifier leur utilisation au quotidien, notamment sur des aspects logistiques et humains. Pour rappel, ce projet avait été dévoilé en mai dernier par le commandant des Forces aériennes, le général Matthieu Pélissier.

Une restructuration qui intervient alors que les forces spéciales de l’Armée de l’Air sont encore confrontées à une situation compliquée, avec des carences importantes en matériels, et en personnel. Une situation qui s’est un peu améliorée dans les unités de Commandos Parachutistes de l’Air, mais qui demeure encore au sein des unités navigantes.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >