Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Armée de Terre veut doter ses soldats de microdrones




Publié par le 9 Mars 2020

Le ministère des Armées a rendu public un appel d’offres dont le but est de doter ses troupes de 2.000 systèmes de microdrones.



L'Armée de Terre veut des microdrones

Wikipedia
Wikipedia
La guerre du futur. Sur le champ de bataille, les soldats sont de plus en plus assistés par des systèmes de haute technologie. Système Félin, véhicules dotés de capacités de détection et de renseignement hautement technologiques… Dans le domaine de la Défense, on n’arrête pas le progrès. Et l’on continue d’ailleurs de s’équiper. En témoigne le dernier appel d’offres passé par le ministère des Armées.

Il s’agit concrètement d’un appel d’offres visant à doter l’Armée de Terre de systèmes dits de microdrones. Rien à voir avec les énormes drones de surveillance et d’attaque au sol de type Reaper. Non, ces drones ressemblent davantage à ceux que l’on peut trouver dans le commerce. Commandés depuis un smartphone ou une tablette. Sauf que les drones en question seront à usage purement militaire.

Un cahier des charges assez précis

L’objectif de cet appel d’offres est de permettre aux soldats de certaines unités de bénéficier de drones permettant d’effectuer des observations de jour comme de nuit, grâce notamment à une capacité de détection thermique. Un vrai plus pour des unités de type forces spéciales notamment, qui devraient ainsi renforcer leurs capacités de surveillance et de frappe, lors de missions au contact.

Le cahier des charges du ministère des Armées est assez précis. L’Armée de Terre souhaiterait un drone de 2,5 kilos max. Un drone facilement déployable par des soldats non spécialistes des drones. Un drone plutôt discret visuellement et au niveau du son, capable de hautes performances en termes de détection. Un marché d’un million d’euros minimum.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >