Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Elon Musk : "tunnel test"




Publié par Camille Blanc le 19 Décembre 2018

Elon Musk a dévoilé le 19 décembre à Los Angeles son "tunnel test" qui préfigure un nouveau mode de transport souterrain avec des véhicules autonomes. Adieu les bouchons, qu’Elon Musk qualifie lui-même de « destructeurs de l’âme » ?



Le milliardaire américain Elon Musk (Tesla, Space X…) veut révolutionner les transports urbains.
L’idée consiste à faire circuler des voitures électriques et autonomes dans les sous-sols de Los Angeles à une vitesse proche de 250 km/h, ces véhicules accédant au réseau de tunnels, directement au niveau des voies de circulation, par des ascenseurs ou des rampes. À terme, ces tunnels pourraient être raccordés aux stations de métro. Il s’agit de contourner les embouteillages par le bas : « La seule façon de résoudre le problème, c’est de passer en 3D, pour que le système de transport s’aligne sur l’habitat », résume-t-il.

Un tube de 3,65 m de diamètre

Pour les besoins de la démonstration organisée à Los Angeles le 19 décembre, les journalistes conviés ont pu vivre l’expérience d’un trajet de moins de deux kilomètres à une vitesse de 65 km/h.
Elon Musk a construit à cet effet un "tunnel test", tube de 3,65 m de diamètre à l’intérieur duquel circulent des Tesla Model X dotées de roues latérales afin d’éviter de cogner les parois. Ces stabilisateurs rétractables sont la principale innovation pour « transformer une voiture normale en véhicule stable de manière passive, capable de voyager à grande vitesse dans un petit tunnel ». Ces extensions latérales seront adaptables à tout véhicule pour un coût estimé entre 200 et 300 dollars.

Le tunnelier révolutionnaire de la Boring company

Les technologies nécessaires sont mises en œuvre par la Boring Company qu’il affirme financer sur ses fonds personnels. Cette société creuse déjà des tunnels dans le sous-sol de Los Angeles ou bientôt à Chicago. Le premier défi est de réussir à réduire les délais et les coûts de forage : « en moyenne trois à six mois pour creuser un mile (1,6 km environ), pour un coût pouvant dépasser le milliard de dollars ». La Boring company projette d’utiliser bientôt "prufrock", un prototype de tunnelier quinze fois plus rapide que les meilleurs engins actuels. Toujours inventif pour faire parler de lui, Elon Musk a montré dans une video un tunnelier contrôlé par une manette de jeu standard. La firme d’Elon Musk fait ainsi coup double, présentant à la fois l’un de ses tunneliers les plus récents et sa capacité à savoir le piloter partiellement à l’aide d’une manette de console de jeu Xbox de Microsoft.
D’autres recettes sont mobilisées pour optimiser le forage : renforcer la puissance du tunnelier par des moteurs électriques, éliminer les rejets de gaz nocifs, réaliser les parois du tunnel à l’aide de la terre creusée, transformer l’excédent en briques pour la revente, réduire le diamètre du tunnel au maximum... « Tout ça est relativement simple, on n’a pas besoin de prix Nobel pour ça », avoue Elon Musk. Modestement ?


 





Dans la même rubrique :
< >