Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


De nouveaux parachutes pour les troupes aéroportées françaises ?




Publié par Jean-Baptiste Le Roux le 8 Juin 2023

Alors que les troupes aéroportées françaises commencent à s'habituer à leurs Ensembles de parachutage du combattant (EPC) flambant neufs, de nouvelles technologies sont en route pour propulser encore plus loin les performances de ces unités d'élite. L'armée française vise toujours plus haut, avec pour objectif de rendre ses troupes encore plus performantes et efficaces.



Vers des parachutes plus performants pour les troupes aéroportées

ETAP Armée de Terre
ETAP Armée de Terre
Après l'introduction de l'EPC en 2021, une amélioration majeure par rapport à son prédécesseur, l'Équipement de parachutage individuel (EPI), l'armée est prête à introduire un nouveau type de parachute plus sophistiqué. Ces futurs parachutes promettent d'améliorer de manière significative la sécurité des soldats et la précision de leur atterrissage, réduisant ainsi leur vulnérabilité lors de la descente.

La Direction générale de l'armement (DGA) travaille sur le Système de mise à terre des chuteurs opérationnels (SMTCOPS), conçu pour les forces spéciales et les groupes commandos parachutistes (GCP). Le SMTCOPS, capable de supporter une charge de 200 kg, permet de sauter depuis une altitude de 9.000 mètres et d'atteindre une distance de 50 km.

De nouveaux projets pour améliorer l'autonomie tactique des troupes aéroportées

Un autre projet révolutionnaire est en cours : l'"infiltration sous voile modernisée". Ce système de parachute, qui offre un gain de performance de 30% par rapport aux actuels, a été présenté lors d'une journée d'innovation. Il permettra des sauts entre 1.200 et 9.000 mètres d'altitude avec une capacité d'emport améliorée, variant de 130 à 270 kg selon les types envisagés.

En parallèle, l'armée se penche sur la "Réarticulation rénovée et modernisée" pour augmenter l'autonomie tactique des troupes aéroportées, souvent coupées de leurs soutiens logistiques et sanitaires. Des innovations comme la Mule de largage démontable (MLD) sont à l'étude. La MLD peut porter des charges allant jusqu'à 255 kg, ce qui permettrait d'augmenter l'autonomie des troupes lors de missions dans des zones hostiles. Ces avancées illustrent bien la détermination de l'armée française à renforcer l'efficacité de ses troupes aéroportées.



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2024 - 11:20 L'avenir du Tigre : un hélicoptère robotisé ?