Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Barkhane : premier tir du drone Reaper Block 5 en OPEX




Publié par le 2 Septembre 2021

Durant le mois d’août dernier, le drone militaire Reaper Block 5 a effectué son premier tir en opération extérieure : le largage d’une bombe guidée par laser au Sahel.



La version la plus moderne du Reaper

Drone Reaper Block 5
Drone Reaper Block 5
Les drones sont de plus en plus employés sur les théâtres d’opérations extérieures. Illustration une nouvelle fois avec le drone Reaper Block 5, la version la plus moderne de cet appareil. Celui-ci est employé au Sahel depuis la Base aérienne projetée de Niamey, par la 33ème Escadre de surveillance, de reconnaissance et d’attaque de l’Armée de l’Air et de l’Espace.

Pour arriver à un tel déploiement, cette ultime version du drone Reaper a dû effectuer plusieurs phases de test : vol en configuration lisse sans munition, vol opérationnel avec un objectif de renseignement, et enfin un vol avec armement, en l’occurrence des bombes guidées laser GBU-12. Ce dernier vol a eu lieu en juillet dernier. Quatre semaines seulement plus tard, le Reaper Block 5 passait à l’action.

Un largage de bombe guidée laser

En effet, le 17 août dernier, le Reaper Block 5 réalisait sa première frappe opérationnelle en larguant une bombe guidée laser GBU-12 sur un objectif dans le cadre de l’opération Barkhane. L’illustration pour l’Armée de l’Air et de l’Espace de l’autonomie opérationnelle acquise par ce modèle de drone, d’origine américaine, au fil des années et de l’engagement sur la bande sahélo-saharienne.

Pour rappel, l’opération Barkhane a débuté le 1er août 2014, en partenariat avec les pays du G5 Sahel. Fondée sur une dynamique de partenariat avec le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, elle regroupe près de 5.100 militaires français. Leur objectif est de lutter contre les groupes armés terroristes et soutenir les forces armées de ces pays pour prendre en compte une menace toujours vivace.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Septembre 2021 - 10:08 Eric Denécé : "La nouvelle guerre secrète"