Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Afrique : La formation des FACA suspendue temporairement par l’UE




Publié par Paolo Garoscio le 16 Décembre 2021

La présence de mercenaires russes en Centrafrique vient d’avoir un impact majeur sur la formation des soldats par l’Union européenne. En conflit avec la Russie, qui nie formellement, au sujet de la présence de mercenaires, la missions de formation de l’Union européenne en République centrafricaine a suspendu ses opérations temporairement.



La présence de la société russe Wagner au centre des tensions

Pixabay/ArmyAmber
Pixabay/ArmyAmber
Si la Russie nie officiellement que la société Wagner, spécialisée dans la location de services de mercenaires, se trouve en République Centrafricaine, la Russie ne reconnaissant que la présence d’un millier d’instructeurs « non armés », ce n’est pas ce que rapportent les ONG sur place. Ces dernières ont même fait état de plusieurs violations des droits de l’homme à l’encontre des civils.

De plus, selon les rapports de l’ONU et de la France, les paramilitaires de la société Wagner auraient épaulé les Forces armées centrafricaines (FACA) dans une opération contre des rebelles. Le signe, selon les observateurs, d’une collaboration entre les deux groupes qui inquiète l’Union européenne, notamment concernant sa mission de formation des forces armées.

Une suspension temporaire des formations

Le général Jacques Langlade de Montgros, commandant de la mission de formation de l’Union européenne en République centrafricaine (EUTM-RCA) a annoncé, le 15 décembre 2021, la suspension temporaire des opérations de formation « en raison du contrôle exercé par les mercenaires de la société Wagner sur les Forces armées centrafricaines (FACA) ». L’union européenne s’inquiète en effet du « respect du droit humanitaire international », a-t-il expliqué, qui ne semble pas être respecté par les paramilitaiers du groupe Wagner.

« Ces mercenaires délivrent des formations aux FACA et les emploient en opérations. De ce fait, la suspension temporaire de nos formations vise à éviter toute imbrication avec ces mercenaires et à s'assurer qu'ils n'emploient pas les soldats centrafricains que nous avons formés. »




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Octobre 2021 - 11:12 Afrique et Europe, un avenir lié