Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Un jeu vidéo à l’occasion des 30 ans du Commandement des Opérations Spéciales




Publié par le 27 Juin 2022

À l’occasion des 30 ans du Commandement des Opérations Spéciales, le ministère des Armées vous propose de participer à un jeu en ligne consistant à déjouer une prise d’otage. Avec de nombreux lots à gagner.



Le COS fête ses 30 ans !

Capture d'écran
Capture d'écran
Glissez-vous dans la peau d’un opérateur des forces spéciales, et d’un membre du COS ! À l’occasion des 30 ans du Commandement des Opérations Spéciales, le ministère des Armées lance lundi 27 juin un jeu en ligne visant à se plonger dans une mission de libération d’otages. L’un des nombreux types de mission qui échoie aux opérations des forces spéciales, au quotidien.

Le briefing est le suivant : un groupe terroriste a pris en otage les résidents de l’hôtel Excelsior. Un lieu où se tient la plus importante conférence internationale en matière de nucléaire. Cette conférence internationale rassemble plus de 150 scientifiques nucléaires. Parmi lesquelles la très brillante physicienne nucléaire française, Lise Mitener. C’est pour elle que le COS intervient.

De nombreux lots à gagner

Ce jeu ludique est adapté à tous les niveaux. Il propose différentes épreuves, à la difficulté croissante. Il intègre notamment un escape game ainsi que plusieurs missions du type « capture the flag ». De nombreux lots sont à remporter, parmi lesquels des sauts en parachute, des goodies ainsi que des places pour l’exposition des 30 ans du COS.

Fondé il y a 30 ans par le général Maurice Le Page, le père du commando marine Loïc Le Page, décédé en Afghanistan, le Commandement des Opérations Spéciales intègre 4.400 hommes et femmes. Il est aujourd’hui une véritable boîte à outils à la disposition du président de la République, capable de faire autrement en toute situation, et à la pointe en matière d’armement, de compétences, d’engagement et de technologies.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >