Enderi






Facebook
Twitter
YouTube



















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Salon du Bourget : succès de sa 53ème édition




Publié par Ambroise Trochu le 25 Juin 2019

Le salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE) de Paris-Le Bourget clôturait il y a deux jours sa 53ème édition. Comme chaque année le Bourget connait un succès international avec près de 322 000 visiteurs, la plupart européens et américains. En effet étaient présents de multiples exposants venus de 49 pays. Le Bourget est un lieu universel en matière de commercialisation des nouvelles technologies de l’aéronautique.



Un événement à la pointe de la technologie

L’ouverture au public du troisième aéroport de Paris se fait tous les deux ans, c’est un lieu important pour l’industrie aéronautique, l'occasion de rencontres pour tous les acteurs de l'industrie, fabricants, clients et pouvoirs publics. Les exposants sont nombreux, l’édition 2019 en comptait près de 2500, parmi eux des compagnies aériennes, des constructeurs comme Airbus et Boeing, des entreprises d’ingénierie et de conseil. Cette année on assiste à une collaboration entre l’Allemagne, l’Espagne et la France majoritairement investie avec le groupe Dassault Aviation et Airbus, pour réaliser un nouveau chasseur de combat dont la livraison est prévue pour 2040. Du fait du grand nombre de visiteurs, les services comme l’hôtellerie, la restauration et la sécurité jouent également un rôle majeur dans la bonne réalisation de l'événement. Un budget global de 400 millions d’euros est déployé à l’occasion.

Endroit où l’on prouve sa valeur

Le Salon du Bourget permet aux exposants de présenter leurs nouveaux projets, c’est l’équivalent des 24 heures du Mans de l’aéronautique : on expose aux potentiels acheteurs les dernières inventions et on les teste. Divers classements sortent à la clôture du Salon : sans surprise c’est Qatar Airways qui est élue meilleure compagnie de l’année, EasyJet meilleure compagnie low-cost, Air France obtient le titre de meilleur restaurateur en première classe. Le classement de la meilleure compagnie se fait sur différent critères, Skytrax a interrogé 21,65 millions de passagers sur les services qu’offraient les compagnies avant, après et pendant le vol. Le confort du siège, la restauration, la diversité des programmes audiovisuels ainsi que la livraison des bagages et la facilité de réservation sont les principaux critères pris en compte.

Succès et innovations

On a assisté au lancement du nouvel Airbus A321 XLR qui connait un grand succès puisque le géant européen a décroché des contrats estimés à un total de$50Mds en l’espace de trois jours. Ce nouvel avion long-courrier low-cost est une réussite et on ne compte pas moins de 236 commandes. L’appareil serait favorisé sur le long-courrier et aurait pour but de concurrencer les compagnies aériennes spécialisées dans ces longs vols. Toujours aussi aimé du public, le Rafale a comme tout les ans effectué des démonstration de vol, le chasseur reste la vedette incontestée de l’évènement. Du côté de Boeing en revanche, l'accident du 737 MAX a sérieusement entaché son image. Quoique l’appareil connaisse un échec à ce jour, son successeur le 737-200 MAX redresse la barre. La compagnie low-cost Ryanair relève le défi et devient la première compagnie à utiliser la nouvelle création signée Boeing. Mais à ce stade, Boeing se bat pour la deuxième place derrière Airbus.
 
C'est sous les regards de plusieurs hommes et femmes politiques comme le président français Emmanuel Macron que l’évènement a été inauguré, c’est de la même façon qu’il a été clôturé par des personnalités importantes. C’était en effet l’occasion de montrer ce qu'une véritable collaboration européenne peut accomplir. Pour certains, le but de ce Salon fut de découvrir les nouvelles innovations, pour d’autres il permit d’élargir les horizons politiques et se rassembler dans la réalisation d’un projet important tel qu’un nouvel avion de combat.
 




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.