Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’armée française va percevoir les premiers blindés de reconnaissance Jaguar




Publié par le 2 Mars 2020

Le PDG d’Arquus, une entreprise spécialisée dans la construction de véhicules pour l’armée, a annoncé que quatre de ces blindés seraient livrés à la France en 2020.



Quatre Jaguar livrés courant 2020

Le Jaguar (à droite) Nexter
Le Jaguar (à droite) Nexter
L’armée française va percevoir ses premiers blindés de reconnaissance Jaguar. C’est ce qu’a indiqué lors d’une conférence de presse Emmanuel Levacher, le PDG d’Arquus, une société spécialisée dans la production de véhicules destinés à l’Armée de terre. Quatre blindés seront livrés courant 2020. Il s’agit des premiers exemplaires d’une commande de 150 unités, d’ici à 2025.

Construits en coopération avec les groupes Nexter et Thalès, ces nouveaux blindés font partie du programme de modernisation « Scorpion », dans lequel on retrouve des véhicules blindés multirôles tels que le Serval et le Griffon. Ils ont pour but de remplacer progressivement le parc vieillissant de véhicules de l’Armée de terre. À ce sujet, la loi de programmation militaire précise que 50% de ces nouveaux blindés seront livrés d’ici 2025.

Un armement et une technologie de pointe

Concernant le Jaguar, il s’agit d’un véhicule spécialisé dans la reconnaissance et le combat, capable d’évoluer parfaitement en zone urbaine, et en zone de montagne. Le Jaguar est capable d’emporter trois combattants. Il possède un canon permettant de tirer des obus de 40 millimètres, ainsi que des lanceurs de missiles à moyenne portée.

Ce véhicule spécialisé dans la reconnaissance est également équipé des technologies dernier cri. On y retrouve un système d’auto-protection, une détection d’alerte laser, une détection de départ de missile et de tir. Le Jaguar est également doté de brouilleurs radio et infrarouge. Il est également capable de résister aux mines ainsi qu’aux engins explosifs improvisés.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 13:51 Dans la tête de l’officier 2.0