Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’armée française a détruit son premier drone au laser




Publié par le 8 Juillet 2021

Le ministère des Armées a confirmé la première destruction réussie d’un drone en vol au moyen d’une arme laser.



Une première destruction de drone au laser

Helma-P - Defense.gouv
Helma-P - Defense.gouv
C’était une première. Mercredi 7 juillet dernier, la ministre des Armées assistait à la démonstration de la destruction en vol d’un mini-drone au moyen d’une arme laser. Un exercice mené par la Direction générale de l’armement sur son site d’essai de Biscarosse, dans les Landes. Il s’agit d’une première française, mais également d’une première au niveau européen.

Une réussite qui confirme la stratégie adoptée par le ministère des Armées dans le cadre de la défense anti-drones. Notamment en vue de la protection de la population à l’occasion des Jeux Olympiques 2024, qui se tiendront à Paris. Le cabinet de Florence Parly a souligné à ce sujet que la menace des drones piégés n’était pas une chimère, et qu’elle se multipliait autant en opérations extérieures que sur le territoire national.

Détruire un drone dans un rayon d'un kilomètre

Une évolution de la menace qui a donc poussé les États à investir d’un point de vue technologique et militaire. Le système français testé mercredi repose sur trois principes : détecter, caractériser et neutraliser. Il porte le nom de Helma-P et on le doit à l’entreprise française Cilas. Il peut neutraliser le drone de deux manières : en l’éblouissant pour l’immobiliser, ou le brûler en un délai inférieur à 10 secondes.

Il se présente de la manière suivante : un boîtier monté sur un trépied. Ce boîtier continent un système de détection du drone, un système de pointage pour le suivre en vol et bien entendu un laser capable de neutraliser l’appareil. Il permet de neutraliser des petits drones mais également des appareils plus volumineux en les détectant à une distance de trois kilomètres, puis en les abattant dans un rayon d’un kilomètre.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Point de vue

Mexique, la Révolution contre la Révolution

Deux défaites : le Viet Nam et l’Afghanistan

De génération mutilée à génération engagée, n’y a-t-il qu’un pas ?

Quelles conditions pour une coopération transatlantique rénovée et fructueuse ?