Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’armée commande 12 Falcon 2000 à Dassault Aviation




Publié par le 19 Novembre 2020

Afin d’améliorer ses capacités en matière de surveillance maritime, le ministère des Armées a passé commande de 12 Falcon 2000 auprès de Dassault Aviation.



Remplacer une flotte vieillissante

Wikipedia
Wikipedia
Les actuels avions de surveillance maritime de la Marine nationale commencent à se faire vieux. C’est pour cette raison que le ministère des Armées vient de passer commande d’appareils plus jeunes, plus modernes et surtout plus efficaces pour la surveillance des côtes françaises. La Défense a ainsi commandé douze Falcon 2000 à Dassault Aviation, a-t-on appris jeudi 19 novembre de la part de Florence Parly.

La flotte aérienne destinée à la surveillance maritime se compose actuellement de treize appareils, des Falcon, de Dassault. Dans le détail, elle se compose de 5 Falcon 2000 basés en Polynésie française, et de huit Falcon 50M basés en Bretagne. Mais cette flotte va bientôt souffler ses 40 bougies. D’où la nécessité de renouveler les appareils existants, par des plus récents.

Un investissement de 1,3 milliard d'euros

Les nouveaux Falcon 2000 devraient être livrés entre 2025 et le début des années 2030. Ce qui respecterait le cahier des charges de la Marine nationale, qui doit changer ses appareils d’ici une dizaine d’années. De son côté, Dassault pourrait s’engager à respecter un taux de disponibilité de 80%, afin de garantir aux forces armées sept avions en opération, et deux avions minimum pour les entraînements.

Cette commande, qui représente un investissement de 1,3 milliard d’euros, est également complétée d’un programme de maintenance sur dix ans. Ce nouveau Falcon 2000 sera doté d’une autonomie plus grande que le précédent modèle. Il sera équipé d’une boule optronique Euroflir conçue par Safran, mais également d’un radar Searchmaster conçu par Thales.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Novembre 2020 - 10:32 L’armée française teste un laser anti-drones

Lundi 16 Novembre 2020 - 11:36 Un nouveau missile pour l’hélicoptère Tigre