Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Infanterie : l'Armée de Terre prévoit un nouveau programme de véhicule blindé modulaire




Publié par Jean-Baptiste Le Roux le 10 Juillet 2023

L'armée de Terre française envisage de révolutionner son approche du combat blindé. Avec une vision projetée à l'horizon 2040, le programme TITAN envisage de remplacer le segment "lourd" des blindés actuels par un système plus modulaire et adaptatif, tout en renforçant l'ambition du combat collaboratif aéroterrestre à une échelle interarmées et interalliées.



Le Véhicule Blindé Modulaire : la promesse d’une révolution technologique

Arquus
Arquus
Le programme TITAN, qui a pour mission de succéder à SCORPION, vise un renouvellement intégral des blindés lourds actuellement en service au sein de l'Armée de Terre. Cela concerne notamment le Véhicule blindé de combat d'infanterie (VBCI), avec 628 exemplaires en service dans l'Armée de Terre.

En vue de cette révolution, cette dernière a commencé à définir les capacités que devront posséder les fantassins à l'horizon 2040. Si 2040 peut sembler lointain, la prise en compte de cette échéance n'est pas une simple spéculation, mais une nécessité. En moyenne, il faut environ vingt ans pour amener une technologie à maturité et l'intégrer dans un projet d'armement.

Les critères de sélection pour le véhicule du futur

Le futur blindé devra répondre à cinq impératifs pour les fantassins : survivre, se protéger, manoeuvrer, combattre et vaincre. Pour ce faire, il est prévu d'éviter le recours à un blindé à chenilles. Bien que celles-ci offrent une meilleure mobilité tactique, elles nécessitent un entretien plus important. À la place, la direction de la prospective privilégie la roue, qui a connu des avancées significatives ces dernières années.

Pour augmenter la mobilité tactique, le fantassin pourra compter sur les robots qui pourront lui apporter un appui logistique et de feu, même dans des milieux dégradés. En ce qui concerne le blindage, l'idée est de limiter le poids total pour éviter de dégrader les sols et entraver les mouvements futurs. Ainsi, le programme envisage de reprendre le concept de Véhicule Blindé Modulaire (VBM) d'Arquus, à huit roues motrices, avec un blindage limité aux compartiments du groupe de combat embarqué et aux pilotes. Cela serait une manière efficace de réduire le poids total tout en assurant une protection suffisante pour les occupants.



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2024 - 11:20 L'avenir du Tigre : un hélicoptère robotisé ?