Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Covid-19 : pour 40% des Français, l’armée doit s’impliquer davantage




Publié par le 22 Mars 2021

Selon un sondage réalisé pour BFMTV, 40% des Français estiment que l’armée devrait s’impliquer davantage dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.



L'armée doit mieux faire dans la lutte contre la pandémie de Covid-19

Defense.gouv
Defense.gouv
Bien, mais peut mieux faire. Quelques jours après l’annonce d’un renforcement des moyens militaires pour lutter contre le Covid-19, avec l’ouverture notamment de quatre centres de vaccinations dans des hôpitaux d’instruction des armées, un sondage vient donner la mesure de la perception de l’action de la Défense, contre le Covid-19, chez les Français.

D’après ce sondage réalisé pour BFMTV par l’institut Elabe, dévoilé dimanche 21 mars dernier, 40% des Français estiment que l’armée devrait s’impliquer encore plus dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. À l’inverse, près d’un Français sur dix, soit 8% des sondés, estime que la Défense devrait moins s’impliquer dans le combat contre cette pandémie mondiale qui touche la France depuis maintenant plus d’un an.

37% des Français opposés à Barkhane

Le sondage, qui interrogeait les Français sur leur rapport global avec la Défense, vient également délivrer quelques informations sur l’action des armées, hors-Covid. Sur l’opération Barkhane notamment. D’après cette étude, il semblerait que 37% des Français soient opposés à l’intervention militaire de l’Hexagone au Mali. Parmi eux, 51% d’électeurs du Rassemblement national. Une proportion équivalente (38%) demeure favorable à cette action.

S’agissant des ennemis de la France, le sondage révèle une certaine forme d’unanimité chez les Français, et cela quel que soit le bord politique des sondés. Ainsi, pour 82% des personnes interrogées, le premier, voire deuxième adversaire de la France, ce sont les groupes terroristes islamiques. Derrière, on retrouve la Turquie, suivie de l’Iran, de la Chine, de la Russie et des États-Unis.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.