Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Comment l’armée française veut mener la guerre de l'information dans le cyberespace




Publié par le 21 Octobre 2021

Se défendre contre des attaques informatiques qui entacheront sa réputation, ou déstabiliseront ses opérations. L’armée française a présenté mercredi 20 octobre sa « doctrine militaire de lutte informatique d’influence ».



Une doctrine spéciale sur la guerre de l'information

Defense.gouv
Defense.gouv
Quand le combat se joue aussi sur le web. Cela fait plusieurs années que la Défense a compris l’enjeu de pouvoir se défendre, mais également de porter des coups, sur ce terrain-là. Il aura cependant fallu un certain temps pour que le ministère des Armées accouche d’une doctrine spécifique en matière de lutte informatique d’influence. C’est désormais chose faite.

Mercredi 20 octobre, le ministère des Armées a dévoilé sa « doctrine militaire de lutte informatique d’influence ». Derrière ce terme se cache la nouvelle stratégie de la Défense dans la lutte contre les attaques informationnelles sur Internet, qui pourraient avoir pour but d’atteindre la réputation des armées françaises, voire de gêner le bon déroulement des opérations qu’elles mènent sur le terrain.

Sécuriser l'environnement numérique du champ de bataille

Un enjeu majeur au XXIème siècle, et à l’heure où les armées françaises n’ont jamais été autant mobilisées sur ces dix dernières années. Le champ d’action de cette doctrine est vaste. Il va du fait de contrer une fake news sur les réseaux sociaux à celui de repérer les menaces directes proférées contre des soldats français sur le web. Depuis dix ans environ, cet espace a été majoritairement investi par des groupes terroristes, pour y mener des opérations de désinformation.

À l’heure actuelle, au Sahel notamment, des unités spécialisées de cybercombattants s’activent à maintenir un espace numérique sûr autour des opérations militaires sur le terrain. Des soldats du web qui s’appuient sur la plateforme Pharos, et qui n’hésitent pas à induire l’ennemi en erreur en diffusant de fausses informations sur le net, dans le respect des normes éthiques…




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.