Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Clap de fin pour l’Alouette III




Publié par le 12 Décembre 2022

Le 9 décembre dernier, sur la base de Lanvéoc-Poulmic, la Marine nationale a dit officiellement adieu aux derniers exemplaires de l’Alouette III. Un hélicoptère entré au service de la Royale il y a 60 ans !



Plus de 330.000 heures de vol

Twitter Marine nationale
Twitter Marine nationale
La « cacahuète » a fait son adieux aux armes ! Le 9 décembre dernier, sur la base aérienne de Lanvéoc-Poulmic, l’Alouette III a été officiellement retirée du service, après une carrière de 60 ans. Depuis sa mise en service, la Marine nationale disposait de pas moins de 37 exemplaires de cet hélicoptère historique, déclinés en deux versions : la SA316 et la SA319B.

Durant sa carrière, l’Alouette III aura effectué plus de 330.000 heures de vol. Cet hélicoptère a pu revêtir tous les rôles que l’on peut demander à ce type d’appareil : recherche et sauvetage, transport, formation, lutte anti-sous-marine, liaison, etc. Mais ces dix dernières années, le coût de l’heure de vol avait grimpé de 5.000 à plus de 10.000 €.

Un remplacement par le Guépard en 2028

Après l’hélicoptère Lynx, il s’agit du second aéronef à être retiré du service de la Marine nationale en deux ans tout juste. Il restait encore quelques Alouette III, servant à la Flottille 34F/ESHE. La page se tourne désormais. Dernièrement, un exemplaire de l’Alouette III avait participé à l’exercice « Silent Wolverine » à bord du BCR Somme. Un dernier tour en guise d’adieu.

D’après les plans initiaux, l’Alouette III devait être remplacée par la version navale de l’hélicoptère Guépard. Mais ce dernier ne sera opérationnel qu’à partir de 2028. La solution de remplacement a vite été trouvée : la location auprès du secteur privé d’une flotte intérimaire de dix Dauphin N3 et six H160, un hélicoptère sur lequel sera basé le Guépard HIL.



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2024 - 11:20 L'avenir du Tigre : un hélicoptère robotisé ?