Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Chine : des ambitions portuaires mondiales à 30 milliards de dollars




Publié par Paul Malo le 14 Septembre 2023

Un tout nouveau rapport fait le point sur la volonté globale de la Chine de disposer de bases navales à travers le monde.



78 ports financés en 20 ans dans 46 pays

Crédit : Aidata
Crédit : Aidata
C’est une ambition globale, sans limite, un plan sur le long terme à l’échelle planétaire. Comme dans une oeuvre pointilliste, il faut prendre un peu de recul pour contempler et comprendre le tableau dans son entier. C’est à cet exercice que se sont pliées les équipes du think tank Aidata pour se pencher sur la question des infrastructures portuaires financées par la Chine à travers le monde, et les implications de ces investissements colossaux.

En effet, en « suivant l’argent », le constat est impressionnant : entre 2000 et 2021, la Chine a financé pas moins de 123 projets, pour un montant d’environ 30 milliards de dollars. Ces financements lui auront permis, patiemment mais méthodiquement, de construire ou agrandir 78 ports dans 46 pays pauvres ou en voie de développement. Et encore, les données de cette carte ne sont ni exhaustives, ni définitives, soulignent les auteurs de cette étude.

Une ambition maritime globale

À l’heure actuelle, officiellement, la Chine ne possède qu’une base navale hors de ses frontières - à Djibouti, adjacente au port commercial créé, construit et géré par la Chine, et dotée d'un quai à même d'accueillir un porte-avions... Mais de tels investissements portuaires à travers le monde, et les relations que cela supposent avec les autorités de ces pays, lui permettent dans les faits de disposer potentiellement d’autant de futures bases navales dans des pays favorables à sa présence.

Bien sûr, cette expansion portuaire globale a une vocation à la fois diplomatique et commerciale, et constitue un facteur clé afin de sécuriser les routes et le commerce maritimes chinois. Mais elle symbolise également la volonté de domination maritime de la Chine sur les mers du globe, elle qui est dans le Top 3 en termes de production de navires marchands, possède la seconde flotte marchande au monde et une imposante flotte de pêche. Un empire de navires, et de ports, facile si besoin à mettre au service d'opérations militaires, estiment les auteurs de cette étude.



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2024 - 11:20 L'avenir du Tigre : un hélicoptère robotisé ?