Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Blessés de guerre : les maisons Athos accompagnent leur réinsertion




Publié par le 15 Novembre 2021

Les maisons Athos sont un dispositif d’accompagnement psychosocial destiné à aider les soldats blessés à se réintégrer dans la société, à la fois professionnellement et socialement.



Vers une meilleure réinsertion des soldats blessés

Maison Athos/ Defense.gouv.fr
Maison Athos/ Defense.gouv.fr
Accompagner ceux qui peuvent encore l’être. Soutenir ceux qui ont parfois tout donné en mission pour leur patrie. Depuis quelque temps, la Défense œuvre davantage en matière de réinsertion des soldats blessés au combat. Illustration avec les maisons Athos. Il s’agit d’un dispositif dédié aux soldats blessés. Une mission d’accompagnement psychosocial destiné à réintégrer socialement et professionnellement les blessés de guerre.

Ce projet vient d’être acté dans la durée, après la première assemblée de cogestion des maisons Athos, qui s’est tenue en octobre dernier. Les maisons Athos sont désormais durablement inscrites dans la Vision stratégique du chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT). Les maisons Athos font d’ailleurs partie de quatre projets venus s’ajouter aux douze dispositifs existants, en juin 2020, ayant pour but de contribuer au rétablissement et à la réhabilitation sociale des soldats blessés.

Illustration avec les maisons Athos

Deux maisons existent actuellement. Leur succès devrait permettre d’en développer de nouvelles d’ici à 2022. Les soldats blessés peuvent ainsi se rendre à Toulon, ou bien près de Bordeaux, afin d’y suivre un parcours personnalisé non médicalisé visant à les aider à se réintégrer socialement. Ces parcours peuvent durer quelques jours, voire plusieurs semaines.

Les soldats qui se rendent dans les maisons Athos n’ont rien à débourser. L’intégralité des frais est prise en charge par le ministère des Armées. Le dispositif Athos est par ailleurs accessible à tous les militaires blessés des armées, qu’ils soient en activité ou radiés, et cela quel que soit leur grade ou leur position administrative.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.