Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Belle performance des Armées aux Jeux paralympiques de Tokyo




Publié par le 6 Septembre 2021

Parmi les 138 athlètes français présents lors des Jeux paralympiques de Tokyo, on comptait cette année pas moins de 20 sportifs de l’Armée de Champions, et donc de la Défense.



Onze disciplines pour les athlètes militaires paralympiques

Défense
Défense
19 médailles dont six en or. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les militaires et personnels civils de la Défense engagés comme athlètes lors des Jeux paralympiques de Tokyo n’ont pas chômé. Ces jeux, qui se déroulaient après les Jeux olympiques, du 24 août au 5 septembre, auront permis une nouvelle fois aux athlètes issus du monde de la Défense de se distinguer fièrement.

Sélectionnés dans pas moins de 11 disciplines, tous évidemment sont en situation de handicap. Le bal aura été ouvert le 25 août, soit le lendemain du début de la compétition, par Marie Patouillet, qui remporta ce jour-là la médaille de bronze en paracyclisme sur piste, dans l’épreuve de poursuite individuelle 3000m en catégorie C5. Un festival qui se poursuivra jusqu’au 5 septembre, avec les deux médailles, dont une en or, de Lucas Mazur, en parabadminton.

Une progression du handisport en France

En tout, 19 médailles, dont six en or, quatre en argent et neuf en bronze. L’occasion de mettre en lumière ces neuf femmes et onze hommes, et de les saluer, au regard de la précédente performance des athlètes paralympiques de l’Hexagone, lors des derniers Jeux de Rio, en 2016. Durant cette compétition, l’Armée de Champions avait décroché six médailles, à 14 athlètes.

En 2012, à Londres, les athlètes paralympiques de la Défense étaient encore moins nombreux, cinq au total. Ils avaient alors décroché trois médailles dont une en or. Des chiffres qui témoignent d’une progression exceptionnelle pour l’Armée de Champions, et qui permet de souligner l’importance du handisport en France, et notamment au sein de la Défense.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Septembre 2021 - 10:08 Eric Denécé : "La nouvelle guerre secrète"