Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Vers une vaccination obligatoire pour les militaires ?




Publié par le 9 Août 2021

La Direction centrale du service de santé des armées a fixé une date limite pour la vaccination des militaires sur un engagement opérationnel.



L'armée ouvre la voie à la vaccination obligatoire

Les soldats servant sur un engagement opérationnel ont jusqu’au 15 septembre prochain pour se faire vacciner. Cela ressemble à s’y méprendre à l’injonction du ministère de la Santé envers le personnel soignant. Cette fois-ci, cette instruction provient de la Direction centrale du service de santé des armées. Une obligation vaccinale qui n’est pas nouvelle dans les rangs de la Défense.

Il y a huit mois, l’équipage entier du porte-avion Charles de Gaulle avait reçu ses doses de vaccin, après le début d’un cluster à bord du bâtiment. Depuis, nombreux sont les militaires à avoir été vaccinés. Mais le mot obligatoire n’avait jusqu’alors jamais été prononcé au sein des Armées. Comme pour le personnel soignant, les choses semblent être en train de changer.

Maintenir la capacité opérationnelle des forces armées

La note signée par le médecin directeur du central du service de santé des armées, le docteur Philipe Rouanet de Berchoux, explique ainsi que la vaccination sera obligatoire à compter du 15 septembre prochain, pour tout militaire « servant sur le territoire métropolitain au titre d’un engagement opérationnel décidé par l’état-major des armées ou la direction de la gendarmerie nationale ». Une obligation qui concerne également le personnel en stage ou en formation.

L’état-major des armées doit désormais constituer la liste complète de ce que la direction centrale du service de santé des armées appelle « engagement opérationnel ». Cette obligation vaccinale a pour but, d’après l’auteur de cette note, de « préserver la santé des personnels et de maintenir la capacité opérationnelle des forces armées », à l’heure où les missions sur le sol national sont encore nombreuses.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.