Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Singapour : Changi Airport se sent pousser des ailes.




Publié par Ana Pouvreau le 15 Juillet 2019

Classé une nouvelle fois, pour la septième année consécutive, « meilleur aéroport du monde » (selon Skytrax[1]), Changi Airport à Singapour a impressionné le monde entier en avril 2019 avec l’inauguration, en son sein même, de « Jewel », un complexe de loisirs et de services avant-gardiste relié à trois de ses terminaux.



Si Jewel marque autant les esprits, c’est grâce à sa pièce maîtresse : la plus haute cascade artificielle existante, le « Rain Vortex », qui déverse 500 000 litres d’eau de pluie sur une hauteur de 40 mètres. Il s’agit de la dernière œuvre monumentale du cabinet international Safdie Architects. Elle resplendit au milieu d’une jungle luxuriante recréée sur cinq étages avec 2000 arbres et 100 000 arbustes dans un foisonnement d’orchidées. 120 espèces de plantes provenant de différents écosystèmes de la planète s’épanouissent dans une atmosphère savamment maintenue à température et hygrométrie constantes.
 
Jewel, qui a coûté plus d’un milliard d’euros, s’inscrit dans l’approche à la fois futuriste et écologique de cette cité-État, devenue un pôle financier de premier plan à l’échelle planétaire. Elle conforte les Singapouriens dans l’idée que la végétalisation des villes accroît leur attractivité et apaise les esprits des habitants, comme en était déjà convaincu, dans les années soixante, le fondateur de l’Etat singapourien, Lee Kuan Yew, qui fit de l’île une véritable ville-jardin.
 
Au sein de l’aéroport de Changi, devenu au fil des années un hub aérien international qui ambitionne d’accueillir 85 millions de passagers par an, Jewel va permettre d’attirer plusieurs millions de visiteurs étrangers supplémentaires. Pour le PDG de Changi Airport Group (CAG), Lee Seow Hiang, Jewel devrait en effet convaincre les voyageurs internationaux de transiter par Singapour, tout en permettant aux habitants locaux de découvrir un espace de détente à proximité de chez eux. Pour ces derniers les centaines de nouveaux magasins, restaurants et attractions inédites répartis sur dix étages (135 000 m2), sont une irrésistible aubaine. Ouvert en juin 2019, le Canopy Park, au dernier étage, propose au voyageur 14 000 m2 d’espaces de jeux, de jardins à thème et de lieux de restauration ouverts jusqu’à 3 heures du matin. 

L’aéroport est relié au centre-ville par des lignes de métro modernes et rapides. Avec son cinéma IMAX, une piscine ouverte à tous, ses restaurants gastronomiques, son jardin aux papillons, un hôtel cinq étoiles, le Crowne Plaza, classé « meilleur hôtel du monde au sein d’un aéroport », Changi Airport a de quoi séduire une clientèle exigeante et curieuse. Un tour de la ville gratuit de deux heures et demie est proposé aux passagers en transit tandis que les touristes désirant se rendre directement sur l’île indonésienne de Bintan, qui abrite - à une heure de bateau de Singapour - plusieurs resorts haut de gamme sur sa côte nord ainsi qu’un golf réputé, seront acheminés directement de l’aéroport vers le terminal de ferry sans même à avoir à récupérer leurs bagages. Fort de ses succès, Changi Airport Group contemple la perspective de l’ouverture d’un cinquième terminal.

L’ensemble de ces évolutions confirme bien l’idée que l’Asie de l’Est possède l’industrie touristique qui connaît la plus forte croissance au monde [2]. Facteur essentiel de cette tendance : la croissance vertigineuse du nombre de touristes chinois. En une décennie, leur nombre a été multiplié par cinq en Asie du Sud-Est et selon The Economist, sur une population de 1,4 milliard, seuls 135 millions de Chinois auraient, pour l’heure, déjà voyagé à l’étranger !
                     



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.