Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

La Russie redéploie une batterie de défense aérienne S-300 dans la Mer Noire




Publié par le 29 Août 2022

Vu le contexte en Ukraine et dans la région de la Mer Noire, la Russie a décidé de déplacer une batterie de défense aérienne S-300 de la région de Lattaquié, en Syrie, vers la zone de conflit ukrainienne.



Une batterie aérienne retirée de Syrie

Wikipedia
Wikipedia
Moscou consolide ses défenses. En septembre 2018, Moscou avait prêté une batterie de défense aérienne S-300 à la Syrie, sous son contrôle, afin de renforcer la sécurité de ses appareils dans la zone. Ce « cadeau » intervenait après la perte d’un avion de renseignement russe, abattu par un missile tiré par une vieille batterie de défense aérienne S-200 syrienne.

D’après plusieurs informations concordantes, cette batterie, qui était restée depuis cette date sous contrôle russe, aurait été déplacée dans la région de la Mer Noire. D’après la société israélienne ImageSat International, cette batterie aurait été retirée de la base de Masyaf, en Syrie. Ses éléments auraient ensuite été repérés le 12 août dernier dans le port militaire russe de Tartous.

Objectif : renforcer la défense aérienne contre l'Ukraine

Ils auraient ensuite embarqué à bord d’un cargo russe le 20 août pour mettre le cap vers Novorossiysk. Le navire y serait encore. Pour les spécialistes, ce transfert de batterie aérienne S-300PMU de Tartous vers Novorossiysk s’expliquerait par la raison suivante : le renforcement du pont de Kertch contre des frappes de drones ou de missiles ukrainiens.

Pour rappel, le S-300 PMU est une batterie de défense aérienne capable d’intercepter avec ses missiles des appareils dans un rayon de plus de 250 kilomètres. Elle est capable de frapper plusieurs cibles dans les airs, en même temps. Une arme redoutable qui pourrait bien donner du fil à retordre aux éléments aériens ukrainiens, dans ce conflit qui n’en finit pas.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.