Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

La Roumanie veut acquérir au moins un sous-marin Scorpène




Publié par le 21 Juillet 2022

L’unique sous-marin roumain, « Delfinul », n’a pas pris la mer depuis les années 1990. La Roumanie souhaite désormais renouveler sa flotte de submersibles, et se tourne vers l’industriel français Naval Group.



Un sous-marin en cale sèche depuis 1990

Wikipedia
Wikipedia
« La mer Noire est très peuplée, elle est pleine de requins ». C’est par ces mots que le ministre roumain de la Défense, Vasile Dîncu, a décrit la situation et les enjeux sécuritaires qui pèsent dans cette région, dont fait partie la Roumanie. Face aux menaces actuelles, le pays ne fait pas le poids. La Roumanie ne dispose que d’un sous-marin, le Delfinul, qui n’a pas pris la mer depuis les années 1990.

De nombreux projets de réhabilitation du submersible ont été évoqués par le passé, sans passage concret à l’action. Aujourd’hui les choses ont changé. La Roumanie dispose d’une marge de manoeuvre plus importante sur le plan financier, avec des dépenses militaires qui devraient être prochainement portées à 2,5% du PIB pour faire face au contexte sécuritaire né de la guerre en Ukraine.

Naval Group retenu par Bucarest

En juin dernier, lors du déplacement d’Emmanuel Macron en Roumanie, une lettre d’intention portant sur un soutien à la Marine roumaine, la Formelle Navale Romane, a été co-signée par les autorités françaises et roumaines. On sait désormais sur quoi portait cette lettre. Bucarest souhaiterait en effet se procurer au moins un sous-marin Scorpène, ainsi qu’une flotte d’hélicoptères.
Ce sous-marin, conçu par Naval Group, se décline en trois versions : Scorpène Compact, Scorpène Basic et Scorpène 2000. Un bâtiment furtif, facile d’utilisation, et autonome, qui peut rester 18 jours en mer. Il mesure entre 60 et 82 mètres, avec un déplacement pouvant grimper jusque’à 2.000 tonnes en plongée. Il est doté de six tubes lance-torpilles de 533mm, de 18 torpilles, et de missiles antinavire SM39 Exocet.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 8 Août 2022 - 08:49 L’armée russe en manœuvre au Venezuela