Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

La France se dotera d’un nouveau porte-avions en 2038




Publié par le 10 Décembre 2020

Emmanuel Macron a annoncé mardi 8 décembre dernier, lors d’une visite au Creusot, que la France se doterait d’un nouveau porte-avions à propulsion nucléaire, en 2038.



Un porte-avions plus gros et plus lourd que le Charles-de-Gaulle

Wikipedia
Wikipedia
Et de deux ! Il se faisait attendre, mais c’est désormais officiel. Lors d’un déplacement à l’usine Framatome du Creusot mardi 8 décembre dernier, Emmanuel Macron a annoncé l’arrivée, pour 2038, d’un second porte-avions à propulsion nucléaire. Son chantier démarrera en 2025 à Saint Nazaire. Un chantier qui durera dix ans, jusqu’en 2036 et qui impliquera plus de 2.000 personnes.

Avec 75.000 tonnes et des dimensions d’environ 300 mètres de long pour 80 mètres de large, ce porte-avions sera à la fois plus gros et plus lourd que le Charles-de-Gaulle. Dans le détail, ce bâtiment bénéficiera d’un pont d’envol rallongé, qui permettra d’embarquer le futur chasseur européen, le Scaf, lui aussi plus lourd et plus gros que le chasseur français actuel, le Rafale.

Un porte-avions nucléaire à quel prix ?

Pour déployer dans les airs de tels appareils, le futur porte-avions sera doté de deux catapultes électromagnétiques, de marque américaine (General Atomics), qui pourront faire décoller un chasseur toutes les 30 secondes. Ces dernières pourront également envoyer dans les airs des appareils plus légers, tels que des drones. Le futur porte-avion embarquera par ailleurs 30 avions de chasse, ainsi que 2.000 marins, comme son prédécesseur.

Côté budget, certains experts évaluent le coût d’un tel porte-avions à cinq milliards d’euros. De son côté, le ministère des Armées n’a communiqué que sur le budget de l’avant-projet, qui s’achèvera en 2025, à savoir 900 millions d’euros. Pour rappel, le coût du porte-avions Charles de Gaulle avait été estimé à un peu moins de trois milliards d’euros, pour toute sa durée de fonctionnement.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.