Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’armée chinoise teste des drones kamikazes




Publié par le 19 Octobre 2020

Le journal hongkongais South China Morning Post a révélé que l’armée chinoise testait actuellement des drones kamikazes, volant en essaims.



Des drones kamikazes testés en Chine

Capture d'écran YouTube
Capture d'écran YouTube
Des drones kamikazes à moindre coût. Voici ce que testerait actuellement l’armée chinoise, si l’on en croit les révélations du média hongkongais, South China Morning Post. Le journal asiatique a révélé que ce projet de drone kamikaze s’inscrivait dans le cadre du rapprochement entre les secteurs civils et privés. Un souhait du gouvernement chinois en vue d’améliorer son arsenal militaire.
 
Dans une vidéo publiée sur YouTube par l’institut de recherche d’État Electronics Technology Group Corporation (ETGC), en charge du projet, on peut voir des lanceurs fixés sur des camions, ou sur des hélicoptères, déployant ces drones kamikazes, volant en essaims. Sur la vidéo, on peut voir que ces engins sont pilotés à distance, sur ce qui semble être une tablette.
 

Une vitesse de pointe de 150 km/h

D’après l’organisme à l’origine de cette vidéo, ces drones kamikazes pourraient mesurer 1m20 de longueur, pour un poids utile de neuf kilos. Ils possèderaient une autonomie de deux heures, et seraient capables d’atteindre une vitesse de pointe de 150 km/h. Ce qui leur offre un rayon d’action de 300 kilomètres. Une arme redoutable !
 
Une arme qui reste cependant encore assez loin de voir le jour. En effet, le média hongkongais à l’origine de cette information, a dévoilé que ces drones n’en étaient encore qu’à un stade peu avancé. D’après le South China Morning Post, plusieurs problèmes techniques doivent encore être résolus, notamment sur le système de communication entre le drone et le pilote, ainsi que sur l’intelligence artificielle de la machine.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >